• Titre : Biomimétisme, on a rien inventé ! Des animaux qui inspirent la science

    Auteur et autrice : Alain Thiéry et Cécile Breton

    Édition : Le cavalier bleu

    Synopsis :
    Le Velcro, l'ouverture des canettes de soda, le Shinkansen (TGV japonais), l'architecture de la tour Eiffel, le stade olympique de Pékin, et de nombreux autres exemples encore témoignent de la source d'inspiration qu'est la nature pour les ingénieurs, les médecins, les architectes, et autres chercheurs.
    En effet, c'est en scrutant le vivant, les plantes et les animaux, que l'homme a trouvé, trouve et trouvera des solutions à nombre de ses problèmes. Plus qu'une simple "copie", le biomimétisme traduit une attention, une attitude observatrice et non dominatrice de la nature, pour reproduire de façon optimale certains dispositifs qu'elle a mis en place et les adapter à l'humain.
    Cet ouvrage fourmille d'exemples détaillés dans un style accessible et ludique, pour que nous ne regardions plus la nature comme avant.

    Biomimétisme, on a rien inventé !

     

    Mon avis :

    Merci à Espèces pour cet envoi avec le renouvellement de mon abonnement !

    Un livre fort sympathique pour se rendre compte de la diversité des innovations que nous copions (en moins bien) dans la nature ! J’ai apprécié de découvrir de nombreux objets du quotidien (comme la canette !) provenant du biomimétisme ! Même si la majorité des éléments présentés restent dans des domaines très spécialisés et encore inaccessibles, ça donne une bonne idée du dynamisme des recherches dans ce domaine.

    Le bémol de ce livre, c’est qu’il est loin d’être accessible aux néophytes, malgré un lexique pour des termes très « génériques », certaines descriptions dépassent le domaine de la compréhension des non scientifiques, voir des non-spécialistes !) (exemple : Ces censeurs artificiels sont des sortes de « poils » de 10 microns de diamètre recouverts d’une goutte d’hydrogel  à base de poly (éthylène glycol) tétraacrylate en solution méthanolique). Bien entendu, on peut totalement fait fi de cette description très…. Obscur.

    N’en reste pas moins un ouvrage agréable, avec de beaux exemples et beaucoup d’idées pour l’innovation du futur ! (Et les auteurs et autrices de SF pourraient y trouver aussi de riches idées !).

     


    votre commentaire
  • Le temps passe et les petits moches sont de plus en plus mignons ! A vrai dire, ils vont même bientôt s'envoler ! Et oui, en deux semaines seulement ! Faut dire qu'ils commencent à être un peu à l'étroit !

    #11 Saison gobemouche noir

    (mésanges charbonnière)

     

    #11 Saison gobemouche noir

    (sittelle)

    #11 Saison gobemouche noir

    (mésanges bleues)

     

    #11 Saison gobemouche noir

    (Et si en plus maman se tape l'incruste dans le nid !)


    votre commentaire
  • Titre : Thrawn

    Auteur : Timothy Zahn

    Éditions : Pocket

    Synopsis : Sauvé de l'exil par des soldats impériaux, Thrawn parvient rapidement à capter l'attention de l'Empereur Palpatine par son intelligence impitoyable et son génie tactique qui n'ont d'égal que son ambition. Et si ses méthodes anticonformistes exaspèrent ses supérieurs, elles lui assurent nombre de succès retentissants et une fulgurante ascension. Toutefois, bien que Thrawn domine sur le champ de bataille, il lui reste beaucoup à apprendre dans l'arène politique où les visages sont doubles et les alliances, fragiles. Devenu amiral, Thrawn devrai faire face à une insurrection qui menace non seulement des vies innocentes, mais également la suprématie de l'Empire sur la galaxie... sans oublier son plan de carrière.

    Roman - Thrawn

    Mon avis :

    Après sa canonisation dans Star Wars Rebels, Thrawn revient sous la plume de son créateur Timothy Zahn. Apparu dans l’univers Legend, le personnage avait marqué les esprits, ce livre est une très bonne initiation au personnage pour ceux qui ne le connaitraient pas.

    Dans ce roman dédié à son arrivée au sein de l’Empire, on y découvre un « jeune » Thrawn se frayant un chemin de façon brillant au sein de la marine impériale malgré les gros racistes qui jalonnent son chemin. Avec l’aide de son traducteur, il passe de cadet à amiral en un claquement de doigts. Il faut dire que le Chiss est brillant. Et on se demande pendant un bon moment pourquoi il « s’encombre » du cadet Eli Vanto. Jusqu’à la fin du roman qui ouvre de belles perspectives pour l’univers Star Wars.

    De plus, ce livre est une introduction pour Rebels puisque ce livre suit aussi le parcours d’Arhinda Pryce. Expliquant sa relation un peu particulière avec Thrawn. Elle aussi a de l’ambition, et on découvre une autre facette du personnage qui n’existait pas dans Rebels. 

    On y retrouve aussi d’autres personnages comme le colonel Yularen, le Grand Moff Tarkin et puis bien sûr l’Empereur.

    Timothy Zahn reste pour moi le meilleur auteur dans l’univers Star Wars. Dans le Legend, on lui doit Thrawn, Mara Jade et les noghri ! Dans ce nouvel univers canon, il nous fait revivre le Thrawn que l’on connait déjà du Legend et apporte son lot de nouveaux personnages. Et on notera avec plaisir le soin qu’il apporte à inclure beaucoup de personnages féminins dans des rôles aussi divers que variés (des soldates, des officières, des techniciennes… ). Venant du « père » de Mara Jade, je n’en attendais pas moins ! J’attends avec impatience le prochain roman mettant en scène mon grand bleu préféré et bien sûr, à n’en pas douter, son retour sur petit et/ou grand écran dans les années à venir !

     


    votre commentaire
  • Quand on passe des heures à se balader dans les bois, on tombe toujours sur des trucs bizarre .... Aujourd'hui, petit panel de l'insolite !

    #10 Saison gobemouche noir

    #10 Saison gobemouche noir

    #10 Saison gobemouche noir

    #10 Saison gobemouche noir

    #10 Saison gobemouche noir

     

     


    votre commentaire
  • Titre : Le dernier ours

    Autrice : Charlotte Bousquet

    Éditions : Rageot

    Synopsis : Groenland, 207. Avec le dérèglement climatique et la fonte des glaces, l'île n'est plus qu'une terre désolée. Anuri, le dernier ours blanc né libre, représente la principale attraction du zoo. Karen, sa jeune soigneuse, partage avec lui un lien fusionnel. L'animal suscite aussi la convoitise de scientifique dévoyés qui multiplient les expériences les plus inquiétantes... Pour sauver Anuri, Karen organise son évasion.

    Roman - le dernier ours

     

    Mon avis :

    Un très bon roman d’anticipation ! Ce livre aborde plusieurs sujets d’actualités. En premier lieu le réchauffement climatique. Ensuite la crise de la biodiversité et enfin la situation politique du Groenland. Pour être honnête, l’avenir décrit ici nous pend au nez. L’autrice sait aborder ces sujets de façon simple et claire pour le public jeunesse (puisque c’est le public visé) sans les prendre pour des andouilles. Elle leur parle de sujet grave avec simplicité et concision. Elle aborde aussi le côté obscur de la science, avec une toute petite part de scientifique, prêt à faire n’importe quoi pour la gloire et la célébrité. Et malheureusement, cette minorité est plus écoutée que la majorité qui s’alarme et lutte avec des moyens dérisoires pour sauver la biodiversité. Elle parle aussi d’éthologie et des mauvaises pratiques appliquées dans les zoos (choses qui tendent à se corriger avec le temps).

    Les personnages sont super. Karen et Lone sont géniales (clin d’œil : elles ne sont pas Ahsoka, mais elles ont la classe !). De vrais modèles de luttes et de raisons ! L’autrice prend aussi soin de mettre en avant la diversité (Inuits et occidentaux, homme/femme) et cela rend le roman encore plus agréable à lire puisque tout à chacun peut y trouver un modèle. La fin est très touchante et j’espère bien retrouver la dynamique Lone dans le futur !

    Pour résumé, un super roman d’anticipation avec des héroïnes courageuses et en lutte contre le système et la fatalité. J’adore !

     


    votre commentaire
  • Ca y est ! Le retour des petits moches en force ! Ils éclosent de partout !

    # 9 Saison gobemouche noir

    (gobemouche noir)

    # 9 Saison gobemouche noir

    (mésange charbonnière)

    # 9 Saison gobemouche noir

    (mésange charbonnière)

    # 9 Saison gobemouche noir

    (mésange charbonnière)

    # 9 Saison gobemouche noir

    (sittelle torchepot)

     


    votre commentaire
  • Titre : Manhattan Marilyn

    Auteur : Philippe Laguerre

    Éditions : Critic

    Synopsis : Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé - un célèbre portraitiste - des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition.

    Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s'en prend à eux. Pourchassée, traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe et s'efforcer de reconstituer les derniers jours de l'égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition.

    Roman - Manhattan Marilyn

     

    Mon avis :

    Un roman très agréable à lire avec ces chapitres très courts et une intrigue bien menée. Mais une petite déception sur la fin et certaine chose « trop convenue » à mon goût.

    Le point fort de ce roman c’est avant tout son héroïne, Kristin. Hispano-Américaine, ancienne marine et militante de Occupy Wall Street. On s’attache vite à elle puisqu’elle exprime une vraie palette de sentiments et d’humeur, sait se défendre et se tenir droit dans ces bottes sans être un mur insensible. Je note quand même le manque d’autres personnages féminins (hormis Marilyn bien sûr) utile à l’intrigue. Mais on pardonne devant la qualité d’écriture de Kristin.

    Ce qui m’a chagrinée un peu, c’est qu’on voit venir à des kilomètres la romance avec Michael le millionnaire. Même si au début elle le remet à sa place vu ces convictions Occupy Wall Street, tout s’envole rapidement. Tout comme Occupy Wall Street d’ailleurs. Une fois lancée dans la poursuite, plus un mot dessus, même à la fin. Kristin n’en parle plus du tout alors que ça représentait tout pour elle au début. Un peu dommage. Alors certes elle a d’autres priorités (comme celle de ne pas se faire tuer) tout au long de l’intrigue, mais un petit point sur sa participation future ou autres aurait pu être utile (même si c’était pour dire qu’elle laissait tomber pour éviter de faire flinguer les autres membres du mouvement). On voit aussi venir gros comme une maison la possible suite dès l’évocation du voyage du frère de Michael, et la fin nous la laisse plus que sous-entendre. Le pire reste quand même (pour moi) la sortie du chapeau de Tesla. Arrivée un peu tardive et surtout un peu « facile » sur le mystère. Je ne m’attarde pas dessus pour ne pas spoiler, mais j’ai trouvé ça un peu trop tombé du ciel, même si le fond de l’affaire est bon.

    Un roman que j’ai bien aimé, mais avec quelques faiblesses qui ne gène en rien une lecture fluide et trépidante !

    Merci à Philippe Laguerre pour ce SP.


    votre commentaire