• Titre : Samouraï, intégrale, premier cycle

    Auteur : Di Giorgio, Genêt, Rieu

    Éditions : Soleil

    Synopsis : Quand on est dans l'action, il faut gagner. Pour le samurai, perdre c'est mourir.

    BD - Samourai

    Mon avis :

    Une super aventure dans le Japon médiéval et fantastique. Cette intégrale nous plonge dans une aventure vraiment dynamique et ténébreuse. On suit la quête de Takeo sur ses origines. Sa quête sera détournée par une gamine qui réussit un casse-tête et devient la convoitise d’un seigneur de guerre maléfique. Et il y a même une prophétie. Si je ne suis pas forcement totalement fan du style graphique, la palette de personnage rend le tout vraiment agréable à lire et à suivre.

    Et putain y’a de la meuf ! Eh oui, j’ai trouvé ça super que les auteurs réussissent à y intégrer de nombreux personnages féminins là où il aurait été facile de n’y mettre que des hommes. Après tout, notre imaginaire des samouraïs (enfin pas le mien) est peuplé d’homme et de femme en détresse. Et là ce n’est pas toujours le cas, certes l’enfant et sa nounou ne sont pas des guerrières, mais la nounou assure.

    De l’action, de l’aventure et du mystère, les ingrédients bien dosés pour une lecture très agréable. Il me tarde de découvrir la suite et découvrir les origines de Takeo.

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Frankenstein 1918

    Auteur : Johan Heliot

    Éditions : L'atalante

    Synopsis : Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l'opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon. À partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d'électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées ? les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé responsable de l'unité de recherche sur la régénération. Les « frankies » vont faire leurs preuves sur le terrain, mais la société se partage entre pro et anti. L'opération finalement interrompue, l'un d'eux, Victor, échappe au massacre puis est secouru par Marie Curie qui le rend à la vie consciente grâce aux radiations. Réfugié dans les décombres de Londres, qui a été détruite et rendue inhabitable par un bombardement à l'arme chimique, Victor retrouve le laboratoire où il est né, y recueille Churchill et engage un combat pour l'émancipation des siens. C'est là qu'un jeune couple, elle, résistante à l'occupation, lui, historien, finit par le retrouver en 1958, dans l'espoir de lever le voile sur ce versant secret de l'Histoire que la censure en vigueur ne suffit pas à expliquer. Johan Heliot entrecroise, tel un tisseur, des récits de Winston Churchill tirés de ses Mémoires secrets, les témoignages d'une Marie Curie désabusée par la folie des hommes, et le journal intime du personnage principal, Victor. Se dessine alors, au fil de la lecture, un panorama fascinant des conséquences d'une Grande Guerre qui n'aurait pas pris fin en 1918, dont le c?ur est un hommage à Mary Shelley et sa fameuse créature. "J'ai eu le privilège et le malheur de vivre, mourir et puis renaître dans les premières décennies d'un siècle fou, autant créateur que dévastateur. Longtemps, j'ai hésité à témoigner. Ajouter ma voix à la cacophonie du monde me semblait vain. Mais je nourris aujourd'hui l'espoir de donner aux hommes d'après-demain une leçon profitable, si toutefois il advient suffisamment de nouvelles générations pour habiter l'avenir." - Manuscrit de Victor, premier des non-nés.

     

    Livre - Frankensten 1918

    Mon avis :

    Mettez-moi Frankenstein et Marie Curie dans un même synopsis et vous me verrez papillonner comme une mouche à merde devant le dit livre. Si l’histoire semblait alléchante, le résultat me laisse dubitative. Si l’uchronie est vraiment intéressante et bien développer, l’histoire, les personnages et surtout Marie Curie laissent à désirer.

    Bon déjà, Marie Curie n’arrive que très tard et je trouve qu’elle ne sert à rien… Et c’est moi qui dis ça… C’est Irène, sa fille, qui a un vrai rôle dans cette histoire, mais je suppose que Irène Joliot Curie c’est moins vendeur…

    Ensuite j’ai eu du mal à entrer dans le roman et avec le style de l’auteur au début, ça s’améliore au fur et à mesure, mais les débuts ont été laborieux. Comme je le disais, l’histoire au finale est assez simple, un parcours assez classique de la créature en fait. Rien de vraiment nouveau comme réflexion sur le sujet. Quand aux deux protagonistes, ils sont assez plats, sans parler d’Isabelle et son espèce de Deus ex-machina de la fin pour faire un peu genre… je n’ai pas du tout été convaincu.

    Le vrai point fort c’est le travail réalisé sur l’uchronie et sur Churchill. On dirait d’ailleurs plus que les éléments Frankenstein et Marie Curie se sont greffés après. J’aurai vraiment aimé plus d’aventure dans cette uchronie.

    Bref, je n’ai pas été super emballé.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Rouge de chine, tome 1 : ville dragon

    Auteur : Thierry Robin

    Éditions : Delcourt

    Synopsis : Zhan Zheng : la guerre sanglante qui voit s'affronter les hordes de guerriers fabuleux de l'empereur mandchou et les bataillons rangés des armées européennes ...
    Zhang Zheng , la guerre impitoyable qui jette sur les routes des cohortes de paysans et de villageois chinois , et forme une longue file sombre de Takou à Zhong Jin .
    Zhong Jin , la capitale où se retrouvent enfin Henk et Liu pour un dernier combat avant l'apocalypse .

    BD - Rouge de chine : Ville dragon

     

     

    Mon avis :

    Je n’ai pas été vraiment convaincu par cette BD. Si l’univers est intéressant aussi bien parce qu’on se trouve du côté hollandais et qu’il y a une faune d’animaux fantastique, l’histoire ne m’a pas emballée. Ce premier tome sert vraiment d’introduction, mais j’ai du mal à voir ce que veut raconter l’auteur. Un événement historique avec une pointe de fantastique ? Le parcours d’un jeune rebelle ? Une histoire d’amour contrarié et fantasmagorique ? Un peu de tout ? Dans tous les cas, la sauce n’a pas pris. Le style graphique ne m’a pas aidé non plus, je ne suis pas fan.

    Je lirai peut être le tome suivant voir ce qui s’y passe après cette introduction peu motivante.

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : The ancient magus bride, tome 1

    Autrice : Koré Yamazaki

    Editions :Komikku

    Synopsis : Chisé Hatori a 15 ans. Elle n’a ni famille, ni talent particulier, ni aucun espoir dans la vie. Un jour, elle est vendue à un sorcier, un non-humain dont l’existence remonte à la nuit des temps... Il la prend sous son aile pour faire d’elle sa disciple et lui annonce qu’à terme, elle deviendra son épouse. Alors, les aiguilles qui semblaient à tout jamais figées dans son cœur se mettent à tourner de nouveau, petit à petit...

    Manga - The ancient magus bride

    Mon avis :

    Intriguée depuis longtemps par le personnage à tête de squelette (et par des images de l’anime), j’ai enfin pu me lancer dans cette série. J’avoue avoir été un peu déçu au début que je m’attendais à quelque chose de plus sombre et glauque. Au final, j’ai bien aimé même si je reste un peu dubitative sur ce premier tome.

    Commençons par Chisé, l’héroïne vraiment pas fut fut… J’ai du mal avec ce personnage. Elle est vendue, mais ça ne la choque pas. Elle accepte sans broncher, voir même elle est contente qu’on la traite comme un objet. Au moins « on veut d’elle ». Je trouve ça super limite. Sans parler du fait qu’Elias lui annonce qu’elle sera sa femme… elle a 15 ans… bref. J’ai du mal sur ce volet. J’ai aussi du mal à vraiment saisir la différence entre sorcier et magicien, mais c’est peut-être fait exprès pour nous faire découvrir les nuances en même temps que Chisé.

    Graphiquement c’est vraiment super. Même si j’aurais aimé une ambiance plus sombre, le style est vraiment beau et agréable. Il y a une belle palette de personnages. Ce qui est un bon point et peut être un « mauvais » point, car l’histoire avance au fur et à mesure de leurs arrivées, sans vraiment laisser place à de l’initiative.

    J’attends de découvrir cet univers qui semble s’enrichir de page en page.

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Juge Bao, tome 1 : Juge Bao et le phénix de Jade

    Auteurs : Patrick Marty et Chongruie Nie

    Éditions : Fei

    Synopsis : Il y a mille ans en Chine, un homme exceptionnellement droit consacra sa vie à lutter contre la corruption : le juge Bao. Découvrez pour la première fois en France cette icône de la justice encore adulée par plus d'un milliard de chinois, dans un polar médiéval haletant.

    BD - Juge Bao : Juge Bao & le phénix de jade

     

    Mon avis :

    Une BD assez originale autant par son format que par son histoire. J’ai pris cette BD un peu au hasard pour inaugurer ma nouvelle carte de médiathèque. J’ai vraiment passé un bon moment à lire cette enquête dans la Chine ancienne. C’est dépaysant de par son époque, mais la corruption reste un sujet très actuel. Heureusement, un homme droit dans ses bottes défend le peuple contre la voracité des puissants.  Le style graphique apporte une vraie plus-value à cette histoire, avec un style réaliste en noir et blanc.

    Une vraie petite découverte. Je lirai les prochaines enquêtes avec plaisir

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Bride Stories tome 8 et 9

    Autrice : Kaori Mori

    Éditions : Ki-oon

    Synopsis tome 8: Smith et son guide s'offrent une petite pause chez un riche Persan. Pendant que ce dernier leur fait les honneurs de la ville, sa femme Anis mène une vie paisible empreinte de solitude. Elle décide alors de bouleverser son quotidien en allant au hammam des femmes, où elle fait la connaissance de Shirin, qui accepte de devenir sa soeur conjointe !

    Hélas, l'époux de sa nouvelle confidente meurt brusquement d'une attaque cérébrale, laissant derrière lui un jeune enfant, ainsi que ses parents, trop âgés pour subvenir à leurs besoins... Anis demande donc à son mari de prendre Shirin comme deuxième épouse. Mais la cohabitation va-t-elle se passer comme prévu ?

    Synopsis  tome 9: Après l'attaque des Hargal, le village se reconstruit petit à petit. Hélas, la famille de Pariya a vu sa maison ravagée par les flammes, et le trousseau de la jeune fille a complètement brûlé... Dans ces conditions, inutile de parler de mariage : il faut tout reprendre à zéro !
    Umar et son père, mis au courant de l'escarmouche, décident de venir prêter main-forte aux villageois. L'occasion pour Pariya de se montrer sous son meilleur jour ! Résolue à changer du tout au tout, elle tente de prendre exemple sur Kamola, mais la route est encore longue... Réussira-t-elle à se rapprocher de son futur époux ?

    Manga - Bride Stories, tome 8 et 9

     

    Manga - Bride Stories, tome 8 et 9

     

    Mon avis :

    Je combine les tomes 8 et 9 car on suit tout du long Pariya et son anxiété vis-à-vis de son futur époux.

    Juste un petit mot sur le début du tome 8 et l’achèvement de la belle sororité commencé dans tome 7. Une belle fin pour une belle histoire.

    Revenons à Pariya qui, toujours mal à l’aise avec la communication et la broderie, se demande si son prétendant Umar va attendre qu’elle ait reconstitué son trousseau.  J’ai vraiment beaucoup aimé suivre cette histoire et on en apprend beaucoup sur Pariya et sa façon d’être perçu. Malgré son caractère, elle est appréciée et on lui envie certaines de ces qualités. La relation avec Umar marche très bien car ce sont deux personnalités qui se complètent très bien.  Le destin (et la grand-mère) va beaucoup aider à les rapprocher.

    Toujours un plaisir de lire cette série.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Communardes !  Nous ne dirons rien de leurs femelles

    Auteurs : Wilfrid Lupano, Xavier Fourquemin et Anouk Bell

    Éditions : Vents d'Ouest

    Synopsis :Marie n'est pas une intellectuelle, ni une aristocrate, encore moins une militante. La Commune, elle aurait pu ne pas la vivre, et continuer à accumuler de la rancoeur et de l'amertume dans sa vie de servante, d'ouvrière à la journée. Seulement, la Commune est là et, avec elle, une occasion en or de régler les comptes, de laisser sortir enfin cette froide colère qui lui tord le ventre, de redresser la tête, de faire payer ceux qui ont fait de sa meilleure amie Eugénie : un fantôme dont le rire dément résonne dans une crypte de damnées. La Commune promet que les lâches et les oppresseurs d'hier vont payer. Ça tombe bien, Marie en connaît quelques-uns. Et elle est prête à se salir les mains...

    BD - Communardes !  Nous ne dirons rien de leurs femelles

    Mon avis :

    Troisièmes et derniers volumes de Communardes ! Après la gamine des rues, l’aristocrate voila la bonne. Dans ce volume, c’est surtout l’histoire d’une sororité brisée. Marie est la bonne, mais aussi l’amie de sa jeune maîtresse Eugénie. Malheureusement, il ne fait pas bon être une jeune fille en fleur auprès d’une bourgeoisie coincée et réactionnaire. Lorsqu’Eugénie tombe enceinte hors mariage, engrossé par un simple petit bibliothécaire, son père la colle au couvent pour s’éviter le déshonneur, et Marie est renvoyée. Le destin va la pousser dans la commune, tout d’abord simple aide de camp pour nourrir les soldats (faut bien gagner sa croute), elle va en faire une quête personnelle lorsqu’elle retrouvera Eugénie rongée par la folie au fin fond d’un cachot du couvent. Elle a des comptes à régler avec cette bourgeoisie crasse qui condamne les femmes libres. Elle se battra vaillamment auprès de l’aristocrate fantôme avant d’être arrêtée. Mutique après la défaite, elle est expédiée avec beaucoup d’autres, dont Louise Michel, en Nouvelle-Calédonie.

    J’ai trouvé ce tome beaucoup plus politique et engagé, d’autant qu’on retrouve des morceaux de discours tenu contre les femmes impliquées dans la commune, pour faire simple elles étaient faibles d’esprit et manipulées. Ça en dit long sur la vision de la femme à cette époque. Ce troisième destin est celui qui m’a touché le plus, même si c’est celui avec le dessin que j’aime le moins.

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires