• Titre : In these words

    Auteur : Guilt Pleasure

    Éditions : Taïfu comics

    Synopsis : Alors que la collaboration entre Shinohara et Katsuya touche à sa fin, le meurtrier s'empresse d'achever sa dernière victime car la nouvelle proie qu'il vient de rencontrer l'obsède bien davantage.
    La chasse est ouverte. Il suffit parfois d'un instant pour passer de traqueur à traqué...

    Manga - In these words, tome 3

    Mon avis :

    Mais mais … pourquoi y’a pas encore de tome 4 !

    Ce manga reste l’un des thrillers psychologique les mieux ficeler que j’ai lu ces dernières années ! Pour presque que le yaoi de l’histoire devient subsidiaire tellement on se plonge dans l’histoire et que les pages des scènes de sexe semble nous ralentir !

    Le dessin est toujours aussi soigné, c’est beau, c’est clair, c’est violent, c’est prenant ! 

    Manga - In these words, tome 3

     


    votre commentaire
  • Titre : Toyotomi Hideyoshi, le rêve du singe

    Auteur : Charles-Pierre Serain

    Éditions : Centon

    Synopsis : En 1557, dans un Japon déchiré par les guerres civiles, un petit paysan se met au service d’un jeune seigneur de guerre, Oda Nobunaga. Gagnant peu à peu sa confiance, celui que l’on surnomme « le Singe » va gravir peu à peu tous les échelons, jusqu’à devenir général du clan Oda. Faisant preuve d’un sens inné de la stratégie et de la ruse qui contraste avec la tradition guerrière de ses adversaires, il remporte de plus en plus de victoires pour son maître, dont il devient le principal officier.

    Roman - Toyotom Hideyoshie le rêve du singe

     

    Mon avis :

    Un livre vraiment intéressant sur le destin d’un personnage hors du commun.

    On va d’abord commencer ce qui m’a un peu chagriné dans le livre. Je trouve que le principal défaut c’est qu’il faut déjà un peu connaitre l’histoire du Japon pour suivre correctement l’histoire. Et cela vient du fait qu’on passe de « scène » à une autre par des ellipses de temps et que parfois ce n’est pas simple de suivre « l’entre-deux ». (Par exemple le renvoi des missionnaires sort un peu de nulle part, car jamais ils ne sont évoqués avant !)

    Sinon c’est bien écris et parfaitement lisible, la présence d’un glossaire et de note de bas de page sur les mots japonais aident beaucoup ! Et aussi une bibliographie à la fin pour aller plus loin ! Ça, c’est super cool ! J’ai aussi apprécié la présence de la carte au début même si ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Sinon l’histoire est prenante, on suit avec avidité l’ascension du singe dans le monde des samouraïs pourtant très fermé et strict. Et c’est toujours sympa de voir la progression d’un homme pour ces capacités intellectuelles !

    En tout cas j’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à lire ce livre qui nous plonge dans le Japon médiéval et j’aimerai beaucoup lire « le premier  tome » sur Nobunaga et le prochain à venir sur Tokugawa.

    Merci aux Éditions Canton et Babelio pour cette masse critique.


    votre commentaire
  • Titre : Isaak

    Auteurs : Shinji Makari et Double-s

    Editions : Ki-oon seinen

    Synopsis : Un samouraï japonais en quête de vengeance au cœur des batailles de l'Europe du XVIIe siècle !
    1620. L'Europe est déchirée par une guerre qui oppose catholiques et protestants. Dans la forteresse de Fuchsburg, en Allemagne, des réfugiés affluent de toute la région. Parmi eux se trouve Issak. Avec ses longs cheveux noirs, ses yeux bridés, son sabre et son imposant fusil, il ne passe pas inaperçu. Guerrier hors-pair, son talent de tireur est inégalé.

    Venu du Japon, il combat comme mercenaire aux côtés des protestants. En réalité, il n'a qu'un but : laver l'honneur de son maître assassiné. Le meurtrier se serait mis au service des catholiques et Issak parcourt les champs de bataille pour le retrouver ! Mais cette fois, la situation est désespérée : cernée par l'ennemi, Fuchsburg semble vouée à la destruction... Le samouraï errant parviendra-t-il changer le cours de l'Histoire ?

    Manga - Issak, tome 3

     

    Mon avis

    Une série que j’aime toujours autant. Dans ce 3e tome, on en découvre plus sur le passé d’Issak. J’ai beaucoup aimé les chapitres au Japon pour expliquer les raisons de la quête d’Isaku et la trahison de Renzo. Le scénario est aussi plein de rebondissements et qui rend la lecture vraiment palpitante.

     On ne cesse d’être surpris par l’ingéniosité et l’intelligence du samouraï. Le seul reproche que je ferai est qu’Issak semble invincible. Rien ne réussit à le mettre à terre alors qu’il en faudrait bien moins pour tuer un humain.

    Une série que je conseille vraiment !


    votre commentaire
  • Titre : Les quatre de Baker Street, tome 5 : La succession Moriarty

    Auteur : Djian, Etien et Legrand

    Éditions : Vents d'Ouest

    Synopsis : 1892. Pour Billy le fin limier, Charlie le garçon manqué et Tom le monte-en-l air (sans oublier le chat Watson !), une nouvelle vie commence une vie sans leur mentor Sherlock Holmes, disparu tragiquement dans les chutes de Reichenbach avec son ennemi juré, le professeur Moriarty... Mais une rencontre des plus inattendues va bientôt précipiter nos héros dans une nouvelle aventure pleine d'action, de dangers et de rebondissements : une mystérieuse affaire d enlèvement, impliquant les anciens lieutenants du diabolique Moriarty. Les apprentis-détectives parviendront-ils à déjouer les plans des héritiers du Napoléon du crime ? La partie est lancée... et les francs-tireurs de Sherlock Holmes sont sur le coup !
    Découvrez la nouvelle aventure menée tambour battant des Quatre de Baker Street

    BD - les quatre de Baker Street : la succession Moriarty

    Mon avis :

    Sherlock est de retour ! Enfin presque. Il tient à toujours à se faire passer pour mort afin de démanteler tout le réseau Moriarty. Il va cependant avoir besoin des quatre de Baker Street pour mener ses missions de sous-mains. Malheureusement, les enfants ne sont pas capables de remplir des missions d’adultes et la mission tourne mal. Ils sont donc obligés d’alerter Watson s’ils veulent empêcher Holmes de se vider de son sang. La colère du médecin est d’autant plus grande que le silence de Holmes lors des retrouvailles. Et le colonel Moran court toujours.

    Une belle aventure des enfants, pleins de suspense et de tension. Le trouve que la trame devient plus continu entre les tomes et cela permets de plus s’attacher encore aux personnages. J’attends la suite avec impatience pour voir comment ils sont se dépatouiller du réseau de Moriarty !


    votre commentaire
  • Titre : Les quatre de Baker Street tome 4, les orphelins de Londres

    Auteurs : Djian, Etien et Legrand

    Éditions : Vents d'Ouest

    Synopsis : Sherlock Holmes n'est plus ! C’est du moins ce qu’annoncent les journaux : lors d’une ultime confrontation avec le diabolique professeur Moriarty, le célèbre détective aurait trouvé la mort dans les Chutes de Reichenbach… Sous le choc de cette terrible nouvelle, nos francs-tireurs de Baker Street sont en plein désarroi et, après une dispute de trop, le trio vole en éclats : Billy, Black Tom et Charlie (accompagnée de son fidèle matou) vont suivre chacun un chemin séparé qui va les mener très vite dans de terribles ennuis. Et comme si cela ne suffisait pas, un de leurs ennemis les plus dangereux est sur leur piste ! Le Docteur Watson parviendra-t-il à les retrouver avant qu’il ne soit trop tard ? Privés de leur mentor, nos apprentis-détectives vont devoir braver seuls les pièges et les dangers des bas-fonds londoniens

     

    BD - Les quatre de Baker Street : les orphelins de Londres

    Mon avis :

    Sherlock est mort ! L’infâme Moriarty  a eu raison de lui, même s’il y a aussi laissé la vie. Le petit groupe apprend la nouvelle dans les journaux comme tout le monde. Sans leur patron, Black Tom décide de retourner dans sa famille, le groupe éclate. Charly se retrouve dans une institution pour jeunes filles après un larcin manqué, le chat Watson à la rue et Billy poursuivis par Bloody Percy qui a réussi à s’échapper de prison. 

    Un tome très sombre et assez triste avec la dissolution du groupe. Mais les enfants sont débrouillards et vont réussir à surmonter les épreuves que le destin met sur leur chemin. Et avec l’aide du Dr Watson, toujours bienveillant, le sort tournera en leur faveur.

    Un très bon tome qui permet encore une fois de découvrir la dure vie dans Londres à cette époque et qui remontre que la loi du plus fort… échoue face à la loi du groupe.  

    J’ai adoré ce tome, très émouvant et plein d’action.


    votre commentaire
  • Titre : Le retour de Moby Dick ou ce que les cachalots nous enseignent sur les océans et les hommes

    Auteur : François Sarano

    Éditions : Actes Sud (collection mondes sauvages)

    Synopsis : Du froid silence abyssal montent des claquements secs et rythmés : ce sont les cachalots qui chassent dans la nuit perpétuelle des grands fonds. Ils sont chez eux, là où aucun homme ne nagera jamais. De leur vie dans les profondeurs, nous ne connaissons que ces sons cadencés qui bercent notre imagination emplie de légendes. Qui sont ces titans dont les organes sensoriels perçoivent ce que nos sens infirmes ignorent ? Equipés comme des cosmonautes avec nos scaphandres de plongée, nous nous autorisons une incursion de quelques minutes à la frontière du territoire des descendants de Moby Dick. Immobiles à 10 mètres de profondeur, nous flottons dans l'épaisseur liquide, prêts à patienter une heure que le cachalot remonte aux confins de notre monde...

    Livre - Le retour de Moby Dick

     

    Mon avis :

    Si vous ne savez pas pourquoi je suis zoologiste de terrain, lisez ce livre ! Une merveille ! Magnifique ! On part à la découverte des cachalots avec François Sarano (un ancien de l’équipe Cousteau, donc tout de suite mon petit cœur bat !). On y apprend tout (enfin tout ce qu’on sait sur ces créatures !) : vie sociale, communications, conservations, de l’histoire, de la biologie, de l’écologie, de la plongée, etc. … C’est très bien écrit, il y a de l’interactivité (les flashes codes pour les vidéos et les sons), des annexes, de la bibliographie, des pages pour identifier les cachalots de son groupe… bref Superbe ! Accessible aux débutants comme aux experts. En le lisant, on a juste envie de tout plaquer et aller étudier les cachalots avec François Sarano et son équipe (d’ailleurs s’il passe par là hein … je plaque tout et j’arrive si vous m’appelez !) . Une découverte magistrale !

     

    Livre - Le retour de Moby Dick


    votre commentaire
  • Titre :Fathom, tome 1 à l'aube de la guerre

    Auteur : Michael Turner

    Éditions : Delcourt

    Synopsis : Aspen est l'enfant de deux mondes. Née au fond des océans, elle appartient au peuple des Bleus, une race aquatique qui partage la Terre avec les Humains. À la suite d'une tragédie dont elle a encore du mal à se souvenir pleinement, elle est recueillie, enfant, en pleine mer par le capitaine Matthews. Parmi les Hommes, elle deviendra plus tard biologiste, spécialisée dans la vie sous-marine. Mais ses origines la rattrapent et bientôt le conflit entre les Bleus, menés par Cannon Hawke et la rageuse, Kiani, et les Humains, commandés par l'amiral Maylander, éclate au grand jour. Sous les océans comme à la surface, une guerre se prépare... Après la découverte de ses troublantes origines, la belle Aspen Matthews doit s'engager dans une guerre qui changera à jamais la face de la Terre ! Toute la maestria graphique de Michael Turner et Talent Caldwell au service d'un superbe récit d'action, empreint d'écologie.

    Comics - Fathom, tome 1 à l'aube de la guerre

    Mon avis :

    J’ai lu la 1re série de Fathom il y a longtemps et j’en garde un bon souvenir.

    J’ai été déçu par le 1er tome de cette seconde série. Ça parle beaucoup, ça passe d’un monde à l’autre comme du coq à l’âne et je me suis vite perdu entre les différents mondes. Je pense que trop de choses sont mises sur la table sans qu’on arrive à vraiment comprendre le pourquoi, juste pour avoir du suspense et du mystère, mais pour moi ça n’a pas marché.

    Par contre, qu’est-ce que j’aime le style de Turner. Son trait est vraiment extraordinaire et ça rend grâce à ces héroïnes surtout. Certes, on peut toujours reprocher le côté trop sexualisé des personnages féminins (les mecs sont moins sexualisés, mais n’en reste pas moins très exagérer)… mais merde j’adore son dessin.

    Donc un scénario décevant pour le moment, mais dont le style graphique est efficace et dynamique.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique