• Titre : Pilleurs de tombes

    Auteur : Fei la Yao

    Éditions : Éditions Fei

    Synopsis :Hu Ba a reçu l'enseignement de ses ancêtres, il vient d'une lignée de grands professionnels de pilleurs de sépulture. Maintenant c'est à son tour de partir à la recherche des trésors cachés des tombes anciennes. Il embrigade ses amis dans son aventure, ensemble, ils vont faire des découvertes formidables, assister à des phénomènes surnaturels mais, surtout, faire face à un très grand danger...

    BD - Pilleurs de tombes

    Mon avis :

    J’ai beaucoup ri en lisant cette BD.

    L’histoire se passe pendant la révolution culturelle en Chine, et retrace l’aventure de deux jeunes citadins envoyés à la campagne. Heureusement, Ying est là pour les guider dans cette aventure. Les échanges entre les trois jeunes sont parfois hilarants et chacun apprend des autres. Accompagnés d’un trafiquant aussi lâche que cupide, ils partent à la recherche d’une tombe oubliée. Très drôle et avec une pointe de magie et de mystère très agréable, on découvre des légendes chinoises.

    Vraiment une très belle découverte.


    votre commentaire
  • Titre : La légende des Jedi, tome 4 : les seigneurs Sith

    Auteurs : Tom Veitch, Kevin J. Anderson, Chris Gossett, Art Wetherell, Mike Barreiro, Jordi Ensign, Pamela Rambo

    Éditions : Delcourt

    Synopsis : Au plus profond de l'espace intergalactique, Exar Kun, un jeune et arrogant Jedi, réveille un très ancien pouvoir détenu par Freedon Nadd. Cette entité aussi séduisante que maléfique le mènera sur la voie qui fera de lui un Seigneur Noir de l'Ordre Sith. Ulic Qel-Droma et Nomi Sunrider se dressent sur sa route, mais le pouvoir que détient Exar Kun est capable de faire trembler des galaxies entières... Les événements de cette série se déroulent près de 4000 ans avant l'Épisode IV de la saga Star Wars, et constituent les prémices de la période de l'Ancienne République.

    Comics - La légende des Jedi, tome 4 : les seigneurs Sith

    Mon avis :

    La plus grande difficulté de ce comics c’’est d’apprécier le style « vieillot ». Oui le style est le reflet d’une époque mais parfois ça pique un peu les yeux.

    Dans ce tome, on découvre un Exar Kun jeune et ambitieux qui se laisse happer avec une facilité déconcertante par le côté obscur. Ulic Quel-Droma lui se lance dans une tentative dangereuse de contrer le pouvoir du côté obscur malgré les avertissements de Nomi Sunrider. Et vous savez quoi ? On devrait toujours écouter les rouquines….

    Au final, ce tome c’est la victoire du côté obscur.

    Pas grand-chose à en dire, si ce n’est que ce tome gagne en intensité et l’histoire devient de plus en plus passionnante !  


    votre commentaire
  • Titre : L'écologie du XXiè siècle

    Auteurs : Matthieu Amiech, Angelique Huguin, Jade Lindgaard, Corinne Morel Darleux, Claire Nouvian, Fatima Ouassak, Jon Palais, Alessandro Pignocchi, Pierre Rigaux, Juliette Rousseau, François Ruffin, Pablo Sevigne, sous la direction d'Hervé Kempf

    Éditions : Seuil-Reporterre

    Synopsis : La grande affaire du XXIe siècle sera l'écologie : comment, face à une dégradation de la biosphère jamais observée dans l'histoire, allons-nous empêcher le désastre et refaire une société juste et pacifiée ? Ceux qui tiennent aujourd'hui les manettes de la société n'ont pas la réponse à cette question cruciale. Mais une nouvelle génération arrive aux commandes et donne le ton de ce que seront les décennies à venir.

    L'équipe de Reporterre est allée interroger ses plus vaillants représentants : Claire Nouvian, Pablo Servigne, François Ruffin, Corinne Morel Darleux, Jon Palais, Jade Lindgaard, Alessandro Pignocchi, Angélique Huguin, Matthieu Amiech, Fatima Ouassak, Pierre Rigaux, Juliette Rousseau... Ces femmes et ces hommes ont tous moins de 45 ans. Nous leur avons demandé comment elles et ils étaient arrivés à l'écologie, quelle était leur vision du monde et comment, au quotidien, changer la vie. Ensemble, ils dessinent un nouveau monde, où la nature, la justice sociale, le bien commun, la sobriété, la technique retrouvent leur juste place.

     

    Essai - L'écologie du XXI siècle

    Mon avis :

    Merci à Babelio pour ce livre reçu dans le cadre du Masse Critique.

    Ce livre est une compilation d’interview de différent.es acteur.rices de la vie politique, associative ou civile sur leur vision de l’écologie de nos jours.  Le point de départ de chaque interview est : comment êtes-vous arrivée à l’écologie ? Et les réponses sont aussi diverses que variées selon l’interlocuteur.trice. J’ai quand même remarqué que beaucoup avaient grandi en ville et se sentaient coupé de quelque chose. Un autre point revient dans presque tous les entretiens : l’injustice sociale. Cette question est très étroitement liée à l’écologie et on le ressent très bien dans ce livre.

    Les parcours de pensés et d’engagement don très différents et très intéressant. Je me suis retrouvée dans certains et moins d’en d’autres. Dans tous les cas il est vraiment passionnant de voir la question sociale être un pilier de l’écologie (mais qui en doutait ?).

    A l’heure où nous vivons un tournant, il est vraiment important de voir que tous les chemins mènent quelque part et qu’il ne tient qu’à nous de tracer ces chemins.

    Et sinon, faut-il tous qu’on parte tous vivre dans la Drôme ? Car plusieurs des auteurs.rices de ce livre y ont élus domicile « suite à leur prise de conscience ».


    votre commentaire
  • Titre : La république des pirates

    Auteur : Jean-Marie Quéméner

    Éditions : Pocket

    Synopsis : La République des Pirates nous entraîne au début du XVIIIe siècle, de Carnac aux côtes du Venezuela en passant par les Antilles, dans le sillage des grands romans d'aventure de Daniel Defoe et Robert Louis Stevenson, guidée par le marin breton Yann Kervadec et son drôle d'équipage.
    Providence, Nassau, les Antilles... Yann Kervadec et son drôle d'équipage débarquent au beau milieu de cette République des Pirates. Une île régie par les " gens de fortune " qui y appliquent leurs règles égalitaires mais sanglantes, entre abordages, rhum, duels et partages de butins.
    Barbe Noire, Jack Calico Rackam, Charles Vane et leurs hommes règnent en maîtres sous la menace d'une Angleterre qui veut leur reprendre son bien. Yann deviendra, malgré lui, l'un d'entre eux. Aidé par deux farouches femmes pirates travesties en hommes, d'un acolyte irlandais maître artificier et médecin, shakespearien quand il a bu, et d'un géant noir tenancier du Jolly, taverne et maison close, il va se lancer dans la course. Contre la marine anglaise, malgré l'Espagnol, pour la survie de la communauté des " hommes libres "... et pour les yeux doux de Médeline qu'il a arrachée aux esclavagistes. Sous l'étrave de son navire : le trésor de Morgan, l'amour, les combats, la puissante magie africaine des esclaves, les ouragans et une famille de " gueux des mers " qu'il mènera au bout du monde et d'eux-mêmes.
    Une lutte à frères et à sang.

     

    Roman - La république des pirates

     

    Mon avis :

    J’ai passé un bon moment lecture, mais j’ai trouvé la lecture assez monotone. Ce roman de marins /pirates manque un peu d’épic. Alors oui, on n’est pas dans pirates des caraïbes (ce n’est pas cela que ne m’attendait à lire), mais ça manque de tension narrative. Il est difficile de s’inquiéter pour le héros ou ses camardes car ils résolvent d’un claquement de doigts tous les problèmes. Même lors des quatre épreuves pour le trésor, ils raflent tous « sans difficultés ». Je ne suis pas vraiment convaincu par les personnages féminins, surtout au début. Ann et Mary ne servent pas vraiment à grand-chose. Certes cela s’arrange un peu en avançant dans le livre, mais globalement ça ne reste pas très convaincant (elles restent des seconds rôles pas très actives).

    Sinon, l’histoire se tient bien, ça se lit facilement et fluidement et on passe une bonne aventure (certes pas très épic et même un peu planplan) et on s’attache aux personnages et les déboires.


    votre commentaire
  • Titre : Les maitre de la lumière

    Autrice : Claire Garand

    Editions : Rroyzz

    Synopsis : A Paris, dans les sous-sols d’une société clandestine, des unités d’élite traquent sans relâche un fléau qui menace insidieusement l’Humanité.
    Venues du fond des temps et émanant d’une source inconnue, des créatures de pure énergie, les Vourdalaks, vampirisent les Humains en s’emparant de leur enveloppe charnelle.
    Depuis que son fils a subi cette étreinte mortelle, Gal leur voue une haine farouche. Au sein de la Société, elle s’entraîne durement au maniement de la seule arme capable de détruire les Vourdalaks : un disque de métal apprivoisant l’énergie de la lumière et capable, selon son usage, de détruire ou au contraire, de régénérer la matière vivante ouvrant ainsi la voie à la conquête de la vie éternelle...
    La maîtrise de cette science millénaire sur laquelle veille jalousement la Doyenne donne lieu, au sein même de la Société, à d’incroyables expérimentations, suscitant haines, ambitions et trahisons, autant d’obstacles que la Chasseresse devra franchir
    afin d’assouvir sa vengeance...

    Roman - Les maîtres de la lumière

     

    Mon avis :

    Tout d’abord je tiens à remercier Claire Garand qui m’a proposée son livre en SP et je m’excuse aussi d’avoir été aussi longue à le lire.

    J’ai mis beaucoup de temps à le lire, mais cela en valait la peine car j’ai passé un agréable moment. J’ai beaucoup aimé le personnage de Gal, qui est forte et sensible à la fois. Elle lutte contre ses propres démons (au sens propre comme figuré) mais aussi pour le bien de l’humanité.  Une chose agréable, c’est qu’il n’y a pas de complexe de la schroumphette dan ce livre. De nombreux personnages féminins habitent le livre à tous les niveaux. Et c’est fort agréable. Les personnages masculins sont aussi riches en diversité, on s’attache à certains et moins à d’autres.  J’avoue avoir eu un petit faible pour Alfred.

    L’histoire est vraiment intéressante et pleine de rebondissement. J’ai apprécié de voir que les personnages « principaux » ne sont pas forcément en sécurité face à la mort (j’en dis pas plus pour par spoiler sur ce point). L’univers construit par l’autrice est intéressant et assez frais en fantastique. L’utilisation de la lumière est sympa et originale. Et il est assez rare d’avoir de l’inspiration mésopotamienne dans le fantastique.

    Si j’avais un petit regret, c’est que j’ai eu un peu mal à « visualiser" tout ce qui touche à la lumière et à l’utilisation des miroirs. Et je rebondis en disant que j’aimerai beaucoup voir une adaptation graphique de ce roman qui rendrait de toute évidence très bien. Les Vourdalaks sortent de vampires et occupateur de corps, offrent beaucoup de possibilité sur leur utilisation et rien ne dit que certains soient passer entre les lignes du roman.

    La petite partie dans le passé avec la petite fille reste encore assez abstraite et de nombreux mystères restent en suspens.  Pour conclure et sans spoiler la fin je repense à une phrase d’Indiana Jones « je suis comme la poisse, je reviens lorsqu’on ne s’y attend pas ». 

    Un livre qui nous emmène dans un univers riche et fantastique que j’invite à découvrir.

     


    votre commentaire
  • Titre : Il faut sauver nos oiseaux !

    Auteur : Marc Duquet

    Éditions : Delachaux & Niestlé, en partenariat avec la LPO

    Synopsis :De plus en plus d'oiseaux disparaissent ; et cet ouvrage, au-delà d'un état des lieux alertant, se veut une sensibilisation à leur préservation en France. Les oiseaux sont particulièrement touchés par la menace de disparition des espèces. Fragilisés par les effets directs ou indirects des activités humaines (agriculture intensive, destruction des habitats, changement climatique, diminution du nombre d'insectes, etc.), même les oiseaux dits "communs" comme l'hirondelle rustique, l'alouette des champs ou le tarier des prés, sont aujourd'hui en danger. Il est plus que temps d'en prendre conscience et d'agir.
    Cet ouvrage fait un état des lieux de la régression, raréfaction ou disparition de nombreuses espèces d'oiseaux d'Europe de l'Ouest. Détaillant l'utilité de la présence d'oiseaux pour la nature, il donne des explications, des exemples mais aussi de l'espoir quant à ces disparitions, que nous observons toutes et tous, que nous soyons ornithologues amateurs ou simples curieux de nature.

    Beau livre - Il fat saver nos oiseaux !

    Mon avis :

    Merci à Babelio pour ce livre dans le cadre du Masse Critique et à Delachaux & Niestlé pour ce superbe ouvrage !

    Ce livre est une merveille. Extrêmement bien fait et richement illustré de magnifiques photos. Très accessible pour les néophytes et très éclairant pour les habitués du sujet, car il résume avec précision la situation de l’avifaune en France (et un peu en Europe et dans le monde). Toutes les menaces y sont résumées clairement et avec des solutions proposées à chaque problème. On y trouve ensuite des exemples d’espèces menacées ainsi que d’autres exemples sur des espèces, qui grâce à des protections et des mesures de réintroduction, ont vu leurs effectifs repartir à la hausse.

     

    On y trouve aussi une partie sur « comment aider nos oiseaux des jardins » en particulier.

     

    Un livre vraiment super que je recommande à tous !

     

    Beau livre - Il fat saver nos oiseaux !


    votre commentaire
  • Titre : Sisyphe le bousier qui en avait assez de rouler sa bouse

    Autrices : Elisabeth Ludes Fraulob et Mona Leu-Leu

    Éditions : Lucca Editions

    Synopsis : Un jour, un bousier en a marre de ramasser la bouse .....

    Jeunesse - Sisyphe, le bousier qui en avait assez de rouler sa bouse

    Mon avis :

    Un ouvrage jeunesse très bien fait qui présente  l’importance du bousier (mais on pourrait généraliser à tous les animaux détritivores) dans le bon fonctionnement d’un environnement.  Pour faire simple, ce sont nos éboueurs. Or si les éboueurs ne passent pas …. On sait très bien que ça devient vite putride et puant !

    J’aime le style graphique simple de cet ouvrage qui touchera pleinement un jeune public.

    Je le recommande chaudement à tout parent qui veut sensibiliser son têtard à l’environnement !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique