• Cinéma - Le plus dignement

    Le plus dignement est un film d'Akira Kurosawa avec Chieko Nakakita, Akitake Kono, Takashi Shimura

     Synopsis : Pendant la guerre, de jeunes ouvrières volontaires, qui fabriquent des lentilles de précision pour les viseurs des canons, font tout pour augmenter la cadence et améliorer la productivité.

     

    Mon avis :

    Il faut savoir qu’en 1944 (date de sortie du film), le Japon ne produisait presque uniquement des films de propagande. Donc il n’était pas évidemment de réaliser un film à cette période. Et malgré cela, Kurosawa arrive à faire un grand film. Alors certes, il y a un aspect de propagande sur le dévouement dans faille des ouvrières, mais il arrive à en faire un film très humain et émouvant. Car ce qui touche dans ce film, c’est la solidarité et la sorosité des ouvrières. Une fois n’est pas coutume, le rôle indispensable des femmes dans ce film est mis en avant. Au travers de la propagande, on voit l’histoire de femmes, dévouées entre elles et pour leur entreprises (thème très japonais qu’on retrouve dans Les salops dorment en paix). On retrouve aussi une critique de ce dévouement à la fin où l’ouvrière nit complètement son état et le drame qui la touche, car « l’entreprise à besoin d’elle ».

    À l’heure de l’ultra-compétitivité et des burn-out, ce film nous montre que certains sujets sont loin d’être nouveaux. Bref, encore une fois, Kurosawa arrive à faire un film « socialiste » sous contrôle de la censure japonaise.

     

    Cinéma -  Le plus dignement

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :