• Cinéma - Kagemusha, l'ombre du guerrier

    Kagemusha, l'ombre du guerrier est un film d'Akira Kurosawa avec Tatsuya Nakadai, Tsutomu Yamazaki, Kenichi Hagiwara ...

    Synopsis :

    En 1573, le Japon est le théâtre de guerres incessantes entre clans rivaux. Le plus puissant de ces clans est commandé par Shingen Takeda. Au cours du siège du château de Noda, Takeda est blessé à mort par un tireur embusqué. Pour éviter que son clan perde de sa cohésion dans des luttes intestines, Shingen demande que sa mort reste cachée pendant trois ans. Un ancien voleur, épargné pour sa ressemblance avec le seigneur de la guerre, fait alors office de doublure avec la complicité des généraux, afin de duper leurs nombreux ennemis à l'affût.

    Mon avis :

    Un pur régal cinématographique… c’est à se demander si un savoir cinématographique ne s’est pas perdu tellement on ne voit plus une telle qualité dans le cinéma !

    Plusieurs choses m’ont frappée.

    Tout d’abord le cadrage, on dirait parfois que la caméra est fixe et qu’on est sur une scène de théâtre avec le principal protagoniste au centre et les autres autour, prêt à sortir côté cours ou jardin. Toute l’introduction est comme cela, très lente avec un long dialogue.  De quoi perdre d’office beaucoup de spectateurs ! J’ai trouvé ça fantastique et globalement les plans sont beaux… On s’immerge sans difficulté dans le film car tout est tourné à hauteur humaine.

    Une autre chose marquante est la couleur. J’ai vu la version remasterisée, mais cela n’empêche pas que les personnages portent des tuniques très colorées. C’est très agréable puisque de nos jours, on est plutôt dans la mode de décolorer les films pour les rendre ternes. D’ailleurs la gestion de la lumière et des couleurs est un des éléments, avec le cadrage, qui rend ce film d’un esthétisme rare.

    Et enfin, la qualité du scénario. Y’a rien à dire c’est super. On suit l’aventure de cette pauvre doublure, paysan débraillé qui doit prendre la place d’un seigneur. Évidemment, c’est la rencontre de deux mondes ! C’est parfois drôle et parfois très triste.  

    Je connais vaguement l’histoire du Japon donc j’ai réussi grosso modo à situé Kagemusha dans le temps (certaines dates s’affichent mais ça parle pas forcement sur l’état du Japon à ce moment), même je pense que ce film historique est beaucoup plus parlant pour le public japonais ou personnes avec une bonne connaissance du japon. Cependant cela n’empêche en rien de comprendre l’histoire et d’en apprécier la beauté. Surtout les scènes de batailles à la fin.

    Au final c’est un magnifique film  sur tous les points : scénario, mise en scène, acteurs, couleur etc.… Je ne me permets pas de juger la qualité historique, mais au vu de la qualité du reste, on peut penser que le Maitre n’est pas très loin de la vérité.

    Prenez 3h de votre temps pour découvrir ce chef d’œuvre.

    Cinéma - Kagemusha, l'ombre du guerrier

    Bonus : J'ai aussi regardé pour Le film de la semaine (mais sans chronique)

    -Le secret de la pyramide de Barry Levinson. Film sur la jeunesse de Sherlock Holmes, qui avait mit ma témérité enfantine a rude épreuve (spéciale dédicace à ma môman !)

     

    -Superman returns .... un mixte de parodie et de film d'enfant des années 80 avec un gentil bien gentil et un méchant ridicule ... Et je ne parle même pas du personnage féminin qui accompagne Lex Luthor et qui est une HONTE et n'a pour but que l'humiliation de la gente féminine.

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :