• Cinéma : Cette semaine j'ai vu

    Le challenge "Le film de la semaine " reprends pour cette année. Le challenge consiste à regarder 52 films dans l'année (soit 1 par semaine). Plus de détails ici

    Cinéma : Cette semaine j'ai vu

    Et donc cette semaine j'ai vu :

    -Enfant 44, de Daniel Espinosa avec Tom Hardy, Noomi Rapace, Gary Oldman et Vincent Cassel

    Hiver 1952, Moscou. Leo Demidov est un brillant agent de la police secrète soviétique, promis à un grand avenir au sein du Parti. Lorsque le corps d’un enfant est retrouvé sur une voie ferrée, il est chargé de classer l’affaire. Il s’agit d’un accident, Staline ayant décrété que le crime ne pouvait exister dans le parfait Etat communiste. Mais peu à peu, le doute s’installe dans l’esprit de Léo et il découvre que d’autres enfants ont été victimes « d’accidents » similaires. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans la traque de ce tueur en série invisible, qui fera d'eux des ennemis du peuple...

     

     Mon avis : J'ai été assez déçu de ce film. Au final l'aspect enquête est presque secondaire, le but du film était de nous montrer les travers du communistes (qui pour le coup son bien réel) et la soumission de tout le monde à cause de la répression et de la délation. L'enquête est bâclé, le tueur sans intérêt et une fin à la disney ... Et j'ai pas compris le role de Vassili et Cassel dans ce film. Bref une déception.

     

    -Harakiri, de Masaki Kobayashi avec Tatsuya Nakadai, Shima Iwashiata, Akira Ishihama.

    Au XVIIe siècle, le Japon n'est plus en guerre et le pays est dirigé avec fermeté. Hanshirô Tsugumo, un rônin (samouraï errant) sans travail parmi tant d'autres, décide de frapper à la porte du puissant clan des Ii. Reçu par Kageyu Saitô, l'intendant du clan, il lui demande la permission d'accomplir le suicide par harakiri dans la résidence. Tentant de l'en dissuader, Saitô commence alors à lui raconter l'histoire de Motome Chijiwa, un ancien rônin qui souhaitait accomplir, lui aussi, le même rituel.

    Mon avis : Y'a pas à dire, le cinéma Japonais et moi on est fait pour s'entendre ! Quelle magnifique histoire ! C'est beau, c'est bien joué, c'est bien filmé ... du grand art visuel ! Quand à l'histoire elle est superbe aussi. Une critique de la rigueur inhumaine que pouvait être les préceptes des samouraïs. Mais aussi leur courage ! Grandiose ! A voir--

    -Paterson, de Jim Jarmusch avec Adam Driver et Golshifteh Farahani.
    Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes, de William Carlos Williams à Allen Ginsberg, aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas…

     

    Mon avis : Que voilà un charmant petit film pour ce début d'année ! Jarmusch nous livre une semaine de vie d'un petit couple un peu marginal (il faut le dire) mais plein de tendresse. Bon, il faut avouer que ce film doit plus parler aux poètes (et j'ai été assez hermétique aux poèmes lus pendant le film) et au public américain. Il me manque surement certaines clés de lecture pour bien comprendre le sens profond du film, mais il est tellement agréable, drôle et tendre à regarder. Et il y a tout ces jeux de doubles, de miroirs et de reflets, j'ai beaucoup aimé. Et j'ai maintenant envie de faire des jolis cup-cakes ;)

     

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :