• Trop belles pour le Nobel

    Auteur :  Nicolas Witkowski

     

    Résumé:  Nul n'ignore que la science a longtemps été le domaine exclusif d'Homo mathematicus, que les femmes savantes sont ridicules et que les ingénieures
    ne sont pas légion. Mais si les sciences dures marchent à la testostérone, c'est aussi que leur histoire a été écrite par des hommes, attentifs à prouver par X + Y que les femmes sont génétiquement incapables de rigueur logique et
    d'abstraction. Pour en finir avec cette histoire truquée où les femmes sont soit des curiosités de la nature, soit des muses, soit des potiches, l'auteur a préféré le mode de l'anecdote à celui de la grande synthèse théorique. De la femme de Cro-Magnon à Dian Fossey en passant par Émilie du Châtelet et Ada Lovelace, les héroïnes célèbres côtoient des inconnues non moins illustres, toutes témoignant de l'omniprésence des femmes au cœur de la science. Ni pamphlet féministe, ni évaluation paternaliste de l'apport scientifique des femmes, cette galerie de portraits montre que la science a simultanément
    joué un rôle dans leur émancipation et dans leur marginalisation. Une façon pertinente et drôle de remettre à leur place les mythes sexistes qui voilent
    durablement, au préjudice de tous, la moitié féminine de la science.

     

    http://ekladata.com/CWl8Pl55orRpUR_GIkp9-hwc13A.jpg

     

     

     

    Chronique : 


    Trop belles pour le Nobel… c’est souvent bien le problème des femmes dans les sciences : on les relègue au rôle de faire-valoir. Pourtant, elles ont été des moteurs forts des avancées scientifiques. Mais comme l’histoire des sciences a été écrite par des hommes pour des hommes, mieux ne valait pas trop mettre « le sexe faible » en avant et encore moins reconnaitre des capacités égales aux hommes.

    Le livre raconte sous forme d’anecdotes, parfois drôles, le rôle des femmes : allait du simple cobaye de ces messieurs à des vrais piliers de l’avancée scientifique ! les chapitres sont court et une petite bibliographie nous attends à la fin de chacun d’entre eux pour approfondir. Très sympathique pour une première approche de la science au féminin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :