• DSCN2172.JPG

     

    Hé oui ! des biches  il y en a pas mal sur le camp, j'ai même failli en avoir une sur le capot de ma voiture un matin ! (elle a sauté à 5 mètres devant moi, heureusement je roulais pas vite et il n'y a eu aucun bobo des deux cotés  )


    votre commentaire
  • J'ai deux grands travaux à faire lors de ce stage en Belgique, et l'un d'eux est de piéger les tritons crêtés.

    Ceci permet de retrouver des tritons qui ont été pucés l'an passé et d'estimer la population.

    Pour cela, il faut piéger les mares à l'aide un piège qui ressemble à un entonnoir qui capture les tritons et les grenouilles en général.

    DSCN2118.JPG

     

    Ensuite, il faut bien évidement le mettre dans la mare ! Mais il ne faut pas le mettre n'importe où et n'importe comment.  Les tritons aiment les zones à prêle et à massette, le souci c'est que la végétation empêche souvent de le placer exactement où on voudrai. Il faut aussi que le haut de la grille dépasse afin que les amphibiens  puissent respirer. Certes, ils font de la respiration cutanée, mais le piège reste toute la nuit en place.

     

    DSCN2167.JPG

     

    Après une nuit entière dans la mare, le piège est relevé. A l'intérieur, il y a souvent les 4 races de tritons de la zone : le triton alpestre, le triton palmé, le triton ponctué et bien sur le triton crété.

    Mais l'on trouve aussi des grenouilles et des dytiques.

    Pour les 3 petits tritons (alpestre, palmé et ponctué) je relève simplement le nombres de mâles et de femelles.

    Comme l'étude porte sur les crêtés, je leur fais quelques misères : je vérifie d'abord si l'animal est pucé ou non, si c'est le cas, je relève le numéro de puce et je prend une photo du plastron ventral.

     

    DSCN2342.JPG

     

    Puis la petite bête est mesuré (du museau au cloaque, du museau à la pointe de la queue et pour les mâles, la hauteur de la crête) puis pesé. Pour ce faire, ils sont légèrement drogués. Sinon impossible de les maintenir en place : ils gigotent beaucoup et en plus ils glissent !

     

    DSCN2345.JPGDSCN2346.JPG

     

     

    Une fois tout cela effectué, il ne me reste plus qu'à les libérer.

     

     

     


    1 commentaire
  • Je travail sur une base militaire, et la zone d'étude est la zone de passage des tanks.

    Je ne mettrai pas de photo de ses engins sur le net, pour des raisons de sécurités évidentes, d'autant plus que c'est l'armée belge.

    Mais on en croise quasiment tous les jours !

     

    Tank day !

     

    DSCN1945.JPG

     

    Sur la base, il y a aussi une bergerie, et c'est la pleine saison d'agnelage ! Il y a donc plein de petit agneaux ! C'est une race locale et rustique, ils sont rigolo car ils sont roux !

     

    DSCN1954.JPG


    votre commentaire
  • Je suis en Belgique depuis maintenant 2 jours pour un nouveau stage : Biologie de la conservation du Triton crêté : Démographie et dynamique des populations de tritons dans un réseau de points d'eau.

     

    Je suis donc inscrite à l'université de Liège, et ce pour 6 mois.Mais je ne serai pas à  Liège directement, le site d'étude est sur le camp Miliatire Albert 1er sur la commune de Marche en Famènne.marche.png

    camp marche

     

     

    Je suis donc gracieusement logé sutr la base.

    Pour le moment je suis seule dans la chambre, mais je serai bientôt rejoind pas Mylène, une joyeuse falucharde ! L'ambiance risque d'être marrante !

     

    Lorsque je vais sur le terrain, je dois demander l'autorisation à l'état major, car le site est une zone d'entrainement des chars. Et donc si je veux pas finir écrabouillet, je dois vérifier si je peux accéder au site ou non.

     

    IMGP1234.JPG

     

    Pour le moment, le terrain est gelé et il est donc impossible de travailler. Je vais donc passer un peu de temps sur ArcGis afin de faire de la cartographie.


    1 commentaire
  • Bien que j'ai travaillé sur les mésanges charbonnières, le suivit des nids dans les bois m'a permis de voir d'autre oiseaux ou animaux lors de ce séjour.

    Voila les autres bestiaux que j'ai croisé :

    DSCN0589.JPG

    La mésange bleue

     

    RSCN0913.JPG

    Le Gobe mouche à collier

    (ici le mâle, la femelle est d'un marron-gris du à un fort dimorphisme sexuel)

     

    DSCN0954.JPG

    des citelles

     

    DSCN0852.JPG

    des chauves souris (so cuuuuute !)

     

    DSCN0989.JPG

    des grives

     

    DSCN1344.JPG

    des guillemots

     

    DSCN1392.JPG

    des pingouins tordas

     

    Bon, j'ai croisé pas mal d'autres oiseaux : faisan, pics, hirondelles, sterne, mouettes et goélands, mais je n'en ai pas de bonnes photos. Sinon en mammifères, j'ai aussi croisé pas mal d'écureuil roux, des hérissons, des moutons et des chevaux, j'ai aussi vu furtivement un renard.

    Bref, à passer du temps dans les bois, on en voit des choses ! (oui certes, je suis aussi aller au bord de la mer, mais normale vu que Gotland est une île !)


    1 commentaire
  • La mésange charbonnière (Parus major),  est un petit passereau sédentaire de la famille des Paridés (ordre : Passériformes) à courte durée de vie (2 ans). L’espèce présente un léger dimorphisme sexuel, les mâle se distinguant principalement des femelles par une bande noire continue sur le ventre, alors que celle des femelles est discontinue. La reproduction (avril à juin), les mésanges sont très territoriales et agressives face aux prédateurs et aux intrus. Les femelles construisent seules les nids, et pondent de 6 à 10 œufs qu’elles couvent seules. Les deux parents nourrissent les jeunes, qui restent au nid 19 à 21 jours, puis continuent à s’en occuper deux à trois semaines après l’envol. Après un échec de reproduction précoce, une ponte de remplacement peut être initiée, et une petite proportion d’individus (1 à 5% selon les années dans la population d’étude) parmi les plus précoces peuvent également avoir un deuxième épisode de reproduction après l’envol de la première nichée.(extrait de mon rapport de stage).

     

    La mésange était donc mon sujet d'étude en Suède, j'ai travaillé sur l'apprentissage, l'innovation et le succès reproducteur.

    Malheureusement, les expériences prédéfinis n'ont pas fonctionnées et la thésarde qui bossait dessus a dû imaginer de nouvelles expériences. Les données sont en cours de traitement.

    Au cours du stage, j'ai eu à faire le suivit des nids en particulier, de sa construction, la ponte et le suivit des jeunes avant l'envole. J'ai aussi participer à la capture des adules.

    C'est un travail de terrain, souvent fatiguant mais très intéréssant.

     

     

     

    DSCN0886.JPGLes oeufs et les poussins fraichement éclos

     

    DSCN0969.JPGLes poussins à 9 joursDSCN1219.JPGMoi et une mésange mâle

     


    votre commentaire
  • Mendeley est un programme permettant une gestion bibliographique académique en ligne et sur l'ordinateur.

    Il fonctionne en ligne un peu comme facebook, avec un tableau de bord pour noter des choses, et ensuite un programme de gestion des données et de publications et autre pdf.

    Le défaut est que le logiciel est uniquement en anglais, mais il faut bien avouer que toute la communauté scientifique est en anglais. Il permet un échange et une mise en relation selon les domaines (biologie, physique, sciences sociales etc ...)

     

    J'ai  profile en ligne, je n'ai pas encore fait "my librairie" car je n'ai pas eu trop le temps de pianoter dessus, mais je vais m'y mettre pour mon stage en Belgique.

    Pour découvrir Mendeley, c'est par ici : link


    votre commentaire