• Titre : La révolution, le féminisme, l'amour et la liberté

    Autrice : Alexandra Kollontaï

    Éditeur : le temps des cerise

    Synopsis :« Pour supprimer la bureaucratie nichée dans les institutions soviétiques, nous devons d'abord nous débarrasser de la bureaucratie dans le parti lui-même. »
    Alexandra Kollontaï, un nom aujourd'hui un peu oublié. Cette femme politique russe puis soviétique a pourtant beaucoup contribué aux nombreux débats sur le féminisme engagés depuis le début du siècle. Dans les années 1970, au moment où le féminisme en France est au plus fort, ses textes sont publiés en français, presque introuvables à présent.
    Cette femme élégante au port aristocratique ne cessera toute sa vie de se battre et d'intervenir pour la libération des femmes et développera l'idée de « l'amour-camaraderie ».
    Ses théories sur la morale sexuelle et l'amour libre, sa vie amoureuse mouvementée apporteront de l'eau aux moulins de ses détracteurs qui la qualifieront de débauchée. Ses conférences sur la libération des femmes, données en 1921 à l'Université Sverdlov, sont éclairantes à plus d'un titre sur le féminisme, l'amour mais aussi l'importance de la place des femmes dans la Révolution. Mais Alexandra Kollontaï a plus d'une corde à son arc. Ses textes pour « l'opposition ouvrière », ses interventions en tant que diplomate habile, sa connaissance du mouvement ouvrier finlandais et russe en font une femme politique à part entière. Elle s'essaie même à la littérature.
    Ce choix de textes embrasse les multiples facettes de cette femme au destin exceptionnel. Décriée et adulée en son temps, son élégance légendaire se retrouve dans son écriture. Cet ouvrage apporte un éclairage particulier sur ce grand moment qui a marqué l'histoire du XXe siècle, la Révolution d'Octobre, et sur l'histoire du féminisme.

     

    Livre - La révolution, le féminisme, l'amour et la liberté

     

    Mon avis :

    Depuis le temps que je cherchais les textes d’Alexandra Kollontaï, je remercie le temps des cerises et Babelio pour ce masse critique.

    Ce livre se découpe en 3 parties, une première sur la révolution, la seconde sur le féminisme et la 3e sur la liberté sexuelle.

    Ma connaissance de la révolution russe se limite à ce qu’on apprend à l’école, c’est-à-dire la base. Mais j’ai trouvé cette première partie très intéressante et une partie de son discours est, à vrai dire, toujours d’actualité selon moi. La façon dont une classe dominante spolie une classe laborieuse, etc. …

    La seconde partie, sur le féminisme est « un peu » dépassée, mais pareil, certaine chose, liée à un féminisme de classe est toujours d’actualité. Et la difficulté de trouver les textes de cette autrice montre une fois encore que l’Histoire a oublié les femmes et que leurs rôles dans la société, c’est certes amélioré,  mais reste encore en dessous de la classe dominante masculine.

    La troisième partie est sur la liberté sexuelle, mais bien qu’elle soit très joliment écrite, je la trouve « littéraire » pour être vraiment claire pour les masses à laquelle elle doit s’adresser. Mais ses notions d’amour camaraderie est une notion intéressante.

    Dans tous les cas, les textes sont très bien écrits et clairs (sauf pour la dernière partie).

     


    votre commentaire
  • Un article un peu spécial aujourd’hui puisque j’ai été contacté pour faire une chronique sur un documentaire « Voyages sous nos pieds » réalisé par Vincent Amouroux et qui vient de sortir en DVD. Je remercie la société de diffusion Zed pour cette demande et leur confiance.

    Synopsis :

    Le sous-sol est un univers inédit, jamais exploré. Nous voulons parcourir ce monde, en y plongeant à la verticale. Au cours d’un voyage spectaculaire, nous découvrirons les arcanes de la grande machinerie souterraine au travail.

    Ses différents locataires, en action, nous révèleront le fonctionnement du moteur caché de la planète et les perspectives renversantes qu’il ouvre sur les origines de la vie.

    Bande annonce par ici

    Il s’agit de 2 épisodes de 52 minutes, le premier portant sur la faune du sol et son activité biologique et le second concerne les grottes et les gouffres.

    Concernant le premier, c’est celui où j’ai le plus appris étant donné que je ne connais que peu « le sol » sur lequel nous marchons. Vers (ronds ou plats), activitée bactérienne en lien ou non avec les plantes, etc.… il y a toute une vie à foison dans le sol. On comprend le rôle essentiel de toute cette faune et microfaune dans la formation des sols. Les images sont très belles, les animations bien faites même si parfois j’ai trouvé la musique un peu angoissante. De très bons intervenants qui expliquent bien et simplement.

    Le second touchait des sujets plus familiers puisque les grottes sont plus « banales ». Des chauves-souris, aux protées et insectes, on découvre toute une faune fantastique et passionnante. Mais la partie la plus spectaculaire de cet épisode est la découverte de bactéries à très grandes profondeurs ET dans les minéraux ! Une vraie découverte et j’espère que cela suscitera la curiosité de tous ! Une vraie découverte pour moi et j’espère pouvoir en apprendre plus !

    Ces deux documentaires sont vraiment très intéressants et très accessibles à un large public. Pas besoin d’y connaitre quoique ce soit pour bien comprendre et apprécier ces deux films. Tout à fait accessible à un jeune public, donc amis professeur.es, voilà de quoi susciter peut-être quelques vocations chez vos élèves.

    Encore merci à Zed pour cette proposition et leur confiance. Plus d'informations sur le site de Zed

     


    votre commentaire
  • Petite tournée dans les nichoirs aujourd'hui, surtout pour présenter le terrain à ma nouvelle stagiaire.

    Les mésanges étaient au rendez vous !

    Carnet de terrain - 5 avril 2017

    Carnet de terrain - 5 avril 2017


    votre commentaire
  • L'attaque des titans est ENFIN de retour pour une saison 2 ! Saison 2 que ne fera que 12 épisodes ! (Ô drame !)

    Un nouvel épisode sera disponible chaque semaine ! Comme je lis le manga sur internet, je suis plus en avance que ceux qui regardent que l'anime ou lisent le manga en livre. Et cette deuxième saison, si elle suit bien le manga, ça va être OUF.

    Voilà le nouvel opening de cette saison deux

     

    Et cadeaux les deux anciens openings


    votre commentaire
  • Le plus dignement est un film d'Akira Kurosawa avec Chieko Nakakita, Akitake Kono, Takashi Shimura

     Synopsis : Pendant la guerre, de jeunes ouvrières volontaires, qui fabriquent des lentilles de précision pour les viseurs des canons, font tout pour augmenter la cadence et améliorer la productivité.

     

    Mon avis :

    Il faut savoir qu’en 1944 (date de sortie du film), le Japon ne produisait presque uniquement des films de propagande. Donc il n’était pas évidemment de réaliser un film à cette période. Et malgré cela, Kurosawa arrive à faire un grand film. Alors certes, il y a un aspect de propagande sur le dévouement dans faille des ouvrières, mais il arrive à en faire un film très humain et émouvant. Car ce qui touche dans ce film, c’est la solidarité et la sorosité des ouvrières. Une fois n’est pas coutume, le rôle indispensable des femmes dans ce film est mis en avant. Au travers de la propagande, on voit l’histoire de femmes, dévouées entre elles et pour leur entreprises (thème très japonais qu’on retrouve dans Les salops dorment en paix). On retrouve aussi une critique de ce dévouement à la fin où l’ouvrière nit complètement son état et le drame qui la touche, car « l’entreprise à besoin d’elle ».

    À l’heure de l’ultra-compétitivité et des burn-out, ce film nous montre que certains sujets sont loin d’être nouveaux. Bref, encore une fois, Kurosawa arrive à faire un film « socialiste » sous contrôle de la censure japonaise.

     

    Cinéma -  Le plus dignement


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires