• Titre : Les quatre de Baker Street : le dossier Raboukine (tome 2)

    Auteur : Djian, Etien et Legrand

    Éditions : Vents d'Ouest

    Synopsis :Londres, 1890. Billy, l’apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l’air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de l’East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d’un certain... Sherlock Holmes. Ce nouvel opus voit nos héros se mêler d’une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar... Nos protagonistes vont avoir fort à faire pour déjouer machinations, trahisons et mauvais coup

    BD - Les quatre de Baker Street : le dossier Raboukine

     

    Mon avis :

    Si j’ai beaucoup aimé retrouver les 3 gamins des rues et le chat, je n’ai pas accroché vraiment à ce 2e tome. Pourtant le cadre politique avait de quoi me plaire. Mais je ne sais pas ce qu’il y a manqué pour que j’arrive à me plonger dans ce volume. Je trouve que beaucoup de choses sortent un peu du chapeau, notamment l’espèce de tueur à la fin. De plus je m’attendais que la relation Katia/Charly soit un peu plus développée surtout que cette dernière montre un intérêt pour le discours sur la place de femmes.

    Un petit peu dommage.

     


    votre commentaire
  • Titre : Bride stories, tome 5

    Autrice : Kaoru Mori

    Éditions : Ki-oon

    Synopsis : Le mariage de Layla et de Leyli approche à grands pas! Maintenant que les jeunes filles ont fait leur choix entre Saman et Farsami, reste à se mettre d'accord sur la dot. Tandis que les négociations entre les deux familles vont bon train, la mère des jumelles décide de mettre à profit le temps qui reste avant le jour J pour préparer ses filles à leur rôle de maitresse de maison, ce qui semble loin d'être gagné!
    Smith, qui voit là une chance inespérée d'assister à une nouvelle cérémonie, parvient à convaincre son guide de rester jusqu'aux festivités....

    Manga - Bride stories, tome 5

     

    Mon avis :

    Enfin le mariage des jumelles, l’occasion pour Smith de découvrir les richesses de mariages locaux. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’avec les jumelles, c’est haut en couleur ! Malgré leur indiscipline, tout se passe bien, et l’avenir des deux jeunes couples est assuré. Vraiment, j’ai trouvé ces deux personnages géniaux. Qu’est-ce que j’ai ri avec elles ! Un vrai délice et une petite larme à l’œil de les laisser.

    De son côté Amir attend patiemment que Karluk grandisse. Pendant une chasse, elle découvre un aigle apprivoisé blessé. Comme elle passe le clair de son temps a essayé le sauver, Karluk se confie à son grand-père sa jalousie. Malheureusement, l’animal ne pourra être sauvé.

    Et que dire de super mamie !! La grand-mère dans cette série est juste géniale ! J’aimerai vraiment découvrir son histoire à elle, peux être dans les prochains tomes !


    votre commentaire
  • Dans le cadre du Mooc Ecriture créative organisé par Cécile Duquenne, je devais écrire 3 anecdotes sur mon "enfance', deux vrais et une fausse. Mais la fausse devait sonner vraie. Je vous laisse donc découvrir mes anecdotes et trouver laquelle est la fausse. Ceux qui me connaisse bien trouveront facilement, les autres : bonne chance !

    Anecdote 1 : Quand j’étais gamine, mes parents ont déménagé en Guyane française. Mes grands-parents étaient venus nous voir pour quelques semaines. Mon grand-père ayant l’habitude de m’emmener pêcher en métropole, il me proposa donc de continu cette petite tradition, mais dans les rivières guyanaises. Nous sommes donc partis avec les cannes à pêche et les appâts. Nous avons traversé un bout de forêt amazonienne avant d’arriver à une crique. Le temps que papi installe tout, je suis allée capouiller. Les fleuves et leurs affluents ont une eau très turbide, on voit rarement ses pieds lorsque le niveau de l’eau arriver à mi-mollet. Dès que tout fut prêt, je me suis installée auprès de lui, canne à pêche en main, prête à sortir le repas du soir. Après quelques touches infructueuses, le bouchon de papi s’enfonça rapidement dans les profondeurs. Le poisson tirait fort et la ligne secouait la canne dans tous les sens, menaçant de la casser. Mais papi, c’est l’as de la pêche. Et lorsque la ligne se relâcha un peu, il donna un coup sec pour sortir… Un piranha ! Nous l’avons bien distingué pendant qu’il pendouillait au bout du filin de la canne. Stupéfait, papi reste un moment à l’observer avant de le ramener vers lui. L’animal sectionna alors la ligne d’un coup de dent acéré et retourna de là où il venait. C’est-à-dire là où je m’étais baignée peu de temps auparavant. J’aurai pu me faire boulotter les orteils par l’un des poissons les plus voraces d’Amazonie !

    Anecdote 2 : Pendant mes études en science, le peu de temps libre que j’avais était consacré au cinéma. Alors quand j’ai vu que Christopher Lee venait à Paris dans le cadre du festival Jules Verne Aventure au Grand Rex, j’ai sauté dans un train pour la capitale. Ma sœur et un pote m’ont rejoint pour l’occasion. Le film « La momie » produit par la Hammer films était diffusé dans l’après-midi puis s’en suivais une séance de dédicace de Christopher Lee. La sécurité laissait entrer les gens petit groupe par petit groupe pour ne pas avoir une foule compacte face à l’acteur de plus de quatre-vingts ans. Nous faisions la queue pour avoir notre autographe depuis plus de deux heures lorsqu’enfin, nous étions devant la porte attendant enfin de rentre dans la salle de notre idole. Et là horreur, la sécurité nous annonce que l’acteur ne signera plus d’autographes. Désespérés par ce manque de chance, ma sœur et mon pote commencent à quitter les lieux. Mais pour moi, il était hors de question que je reparte bredouille. Cela allait être mon unique chance d’accomplir un rêve ! Dracula, Frankenstein, la momie, Fu Manchu, Saruman et le comte Dooku ! Je rattrape mes deux larrons et je nous glisse en douce dans le Grand Rex, nous montons les escaliers et tombons sur un agent de sécurité. Je le supplier de nous laisser passer, prétextant que je venais de loin. Devant ma jolie bouille et mes yeux embués de larmes, il nous laissa passer ! Et là, les jambes tremblantes, je me sus retrouver en face de Christopher Lee me demandant, en français of course, mon nom pour signer mon DVD. J’ai donc un P**** d’autographe de Christopher Lee.

    Anecdote 3 : Je vais souvent faire des balades dans les bois. Heureusement, la forêt métropolitaine regorge de moins de danger que la forêt amazonienne. Adieu piranha, serpent corail, mygales, jaguars et autres bestioles pleines de dents, de griffes ou de dard empoisonné. Comme je suis passionnée de faune, surtout celle qui ne risque pas de vous tué, j’ai toujours un sac à dos avec mes guides naturalistes, à manger, de l’eau, une trousse de secours, mes jumelles et des boites pour collecter des échantillons de tout ce que je pourrais trouver de sympa : orvet mort, tête de scarabée, crotte de martres, coquille d’œuf… Le tout pèse souvent son petit poids, mais quand on est un peu sauvage… on est un peu sauvage quoi. Le matin assez tôt est le meilleur moment pour observer l’avifaune. Au bout d’un moment, j’entends du bruit dans des fourrés. Je me dis que ça va être encore un chevreuil. Cela ne ferait que le quatrième ou cinquième depuis le début de ma rando. Et là, je vois surgir à quinze mètres, un sanglier. Pire ! Un troupeau de marcassin l’accompagne. Une laie avec ces marcassins. Mon papi, qui fut chasseur autant que pêcheur, m’avait toujours dit : si tu vois une laie avec ses petits, tu cours. Lorsque j’ai vu la mère me regarder et trottiner vers moi, j’ai balancé mon sac qui pesait deux tonnes et j’ai couru le plus vite que je n’ai jamais couru. J’ai réussi à me mettre en sécurité dans un arbre. Mais la laie et sa progéniture avaient disparu. Je suis allée récupérer mon sac sur la pointe des pieds et ai déguerpi en quatrième vitesse.


    votre commentaire
  • Titre : Bride stories, tome 4

    Autrice : Kaoru Mori

    Éditions : Latitudes

    Synopsis : Obligé de renoncer à la belle Talas, Smith, qui a enfin trouvé un guide, repart pour Ankara en passant par la Perse. Mais sa route est semée d'embûches... Voilà notre chercheur contraint de faire une nouvelle halte non loin de la mer d'Aral !
    De son côté, la famille de Pariya s'apprête à recevoir le père du jeune homme rencontré à Kalaza. Un futur époux en perspective ?

    Manga - Bride stories, tome 4

    Mon avis :

    La vie d’Amir au sein de sa nouvelle famille se poursuit tendit que son frère subit le courroux de leur père suite à son échec. Par Pariya, toujours aussi dynamique et virulente, ne sait pas trop comment communiquer avec l’homme que son père lui présente comme potentiel futur époux…

    Smith continu son chemin, et alors qu’il tombe de chameau, il est sauvé de la noyade par deux jumelles : Layla et Leyu. Deux véritables tornades enchainant les bêtises et les maladresses pour se trouver des époux. Après d’âpres négociations, leur père les fiance à deux frères. Avec leurs énergies et leurs fougues, les deux jeunes filles malmènent un peu leurs promis, qui de leur côté son patient et un peu apathique.

    Les deux jumelles sont vraiment des personnages extrêmement attachantes, j’ai tellement ri avec elles. Leur pauvre mère s’arrache un peu les cheveux, mais on sait de qui elles ont hérité de leur caractère. Un vrai bonheur de lire ce tome !


    votre commentaire
  • Titre : Shi, tome 2 : le roi démon

    Auteurs : Zidrou et Homs

    Éditions : Dargaud

    Synopsis : Deux femmes contre un Empire

    BD - Shi, tome 2 : le roi démon

     

    Mon avis : Un deuxième tome plein d’actions et de rebondissements ! Kita et Jay vivent l’horreur mais ne laissent pas leur destin entre les mains des autres. Kita a vitre apprise et l’arrivé (un peu deus ex machina quand même) de son Sensei, va lui permettre de retrouver Jay à l’asile.

    Dans ce tome, le côté fantastique s’exprime enfin. Les complots et les secrets de familles commencent aussi à sortir des placards. On commence à connaitre le lien entre le passé et le présent et la formation du groupe « Shi ».

    La couverture est vraiment superbe et il me tarde de découvrir la suite et le fin mot de cette histoire !


    votre commentaire
  • Titre : 50 femmes de cinéma

    Autrice : Véronique Le bris

    Éditions : Marest

    Synopsis : Ces cinquante portraits de femmes de cinéma sont l'occasion de redécouvrir l'histoire du septième art sous le prisme féminin. Des héroïnes de toutes époques, continent et corps de métier : des actrices, des productrices, des réalisatrices, des costumières et tant d'autres.

    Livre - 50 femmes de cinéma

    Mon avis :

    Un super ouvrage ! Si je connaissais déjà, plusieurs des femmes présentent dans ce livre, d’autres m’étaient totalement inconnus. Et waouh ! Il y a des profils extraordinaires ! Pour chaque femme présentée, on trouve une biographie et leurs lettres de noblesse, ainsi que plusieurs photos pour mettre des visages sur ces femmes d’exceptions ! Et je ne peux que louer l’autrice pour nous présenter des femmes de TOUS les continents !

    Pas grand-chose à dire si ce n’est que tout cinéphile doit découvrir ces femmes de cinéma !

    Livre - 50 femmes de cinéma


    votre commentaire
  • Titre : Bride stories, tome 3

    Autrice : Kaoru Mori

    Éditions : Latitudes

    Synopsis :Une fois de plus, le clan Hargal repart bredouille tandis que la relation entre Amir et Karluk prend un nouveau tournant. Mais l'heure est venue pour Smith de quitter la famille Eyhon afin de continuer son périple à travers l'Asie centrale.
    Sur la route d'Ankara, sa prochaine étape, il fait la rencontre d'une jeune femme qui pourrait bien bouleverser ses plans...

    Manga - Bride stories, tome 3

    Mon avis : Dans ce troisième tome, nous suivons Smith (alias « le parasite ») dans son périple à travers l’Asie centrale. Étourdi, il se fait voler son cheval et fait la connaissance de Talas. La jeune femme vit avec sa belle-mère dans une rigueur qui va émouvoir le jeune voyageur. L’ancienne insiste auprès de lui pour qu’il épouse Talas afin de lui éviter une vie de solitude. Perturbé par cette proposition, il doit faire face à d’autres soucis plus graves : l’avancée des Russes. Il va donc faire un séjour en prison d’où il ne sortira que grâce à l’intervention d’Amir et Karluk, qui ont accouru dès qu’ils ont eu vent de la situation. Alors qu’il se décide à épouser Talas, la belle mère conclut un autre accord qui les mets toutes les deux en sécurités, malheureusement, le nouvel homme de la famille refuse ce mariage et les deux tourtereaux sont séparés. Smith reprend donc la route avec son guide, le vague à l’âme…

    Outre les aventures des « épouses » pas toujours simples dans ce volume, la fin du manga se consacre à l’aspect culinaire de ces populations. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on bave bien devant les dessins forts appétissants de Koaru Mori !

    Encore un superbe tome !

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires