• Manga - Reine d'Egypte, tome 1

    Titre : Reine d’Égypte, tome 1

    Autrice : Chie Inudoh

    Éditions :Ki-oon

    Synopsis : C'est le début d'une nouvelle ère dans l'Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l'héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d'épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n'a cessé d'humilier Séthi au combat à l'épée, et elle est imbattable au tir à l'arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d'accéder au rang suprême, juste parce qu'elle est née femme ?
    Pour Hatchepsout, c'est le début d'un combat pour s'affranchir des conventions ancestrales d'une des plus grandes civilisations du monde ! 

    Manga - Reine d'Egypte, tome 1

    Mon avis :

    Dans ce premier tome, nous découvrons la jeune princesse Chepsout, fille de Pharaon. Enfin fille, plutôt garçon manqué. Elle est forte, habile dans les armes et a un caractère de leader. Malheureusement, elle va se confronter à la situation que tout garçon manqué rencontre : elle est femme. Pas garçon, juste une manquée. Et elle est donc systématiquement renvoyée à cette situation et toutes les portes se ferment donc, puisqu’il faut être homme pour régner. Elle va donc à sa grande peine, se plier à sa condition… ou pas. Grâce à son entourage dévoué, elle va relever la tête et va jouer avec une autre arme que son frère/époux n’a pas : la beauté, puisqu’elle ne peut jouer avec celle de la guerre. Enjouée et curieuse, elle va rapidement s’impliquer pour le bien de son peuple, avec les conseils avisés de Senmout, un scribe issu de basse extraction.

    Ce premier tome nous plonger bien dans l’Égypte enseigne et la guigne d’être femme dans un monde très patriarcal. On s’attache vite à Chepsout et son entourage proche qui l’aide dans les épreuves. Ma grande critique, c’est les antagonistes. Ils n’ont aucune subtilité. Ils sont méchants bien comme il faut. Sethi, le mari de Chepsout, n’a AUCUNE qualité, il est méchant, cruel, querelleur et aussi avide de bataille que de femme. Le « seul » moment où il est « sympa », c’est quand il ne viole pas sa sœur… géniale quoi. Donc je regrette un peu ce manichéisme qui fait qu’on ne peut qu’être que du côté de la princesse.

    Sinon c’est un bon manga, on ne s’ennuie pas et un petit bonus à la fin pour nous parler des dieux égyptiens. J’attends la suite avec impatience pour découvrir l’ascension de la première grande reine d’Égypte.

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :