• Manga - Isabella Bird, tome 2

    Titre : Isabella Bird, tome 2

    Auteur : Taiga Sassa

    Édition : Ki-oon

    Synopsis : Le Japon du XIXe siècle hors des sentiers battus !

    À la fin du xixe siècle, le Japon s'ouvre au monde et s'occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l'archipel... Le voyage s'annonce long et difficile, mais rien n'arrête la pétillante jeune femme !

    Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu'elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

    Manga - Isabella Bird, tome 2

     

    Mon avis :

    Le voyage d’Isabella continu, ou du moins elle essaie. Car la route qu’elle veut emprunter n’est que très peu décrite et ces recherches pour trouver des informations s’avèrent difficiles. Heureusement, elle peut compter sur O-Haru et Ito. Pour progresser à cheval à travers les montagnes réputées infestées de créatures étranges, une palefrenière va se joindre du groupe. Enjouée et souriante, elle va aider Isabella dans son voyage « terrestre » aussi bien que son voyage mental en l’aidant à se soustraire à son « éducation de lady » qui l’enserre. Les chocs culturels entre l’anglais et la population locale sont toujours attachants. Tout le passage dans les bains est drôle et touchant à la fois. Cela s’accompagne d’une réflexion sur la perte de certaines traditions. On découvre aussi la misère du Japon, loin des grandes villes. Des villages de pouilleux n’ayant jamais vu d’Occidentaux. Ou extrêmement peu, ayant laissé un goût amer à leur passage, notamment aux femmes (pas besoin de vous faire un dessin sur le comportement des « explorateurs »…). Mais Isabella est différente, elle s’intéresse aux populations locales et les aides comme elle le peu. Encore une fois, les différences culturelles se dessinent, mais se partagent et la jeune femme ne fait preuve d’aucun mépris.

    Un tome 2 tout aussi passionnant que le premier.

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :