• Livre - Samouraïs dans la brousse

    Titre : Samouraïs dans la brousse

    Auteur : Guillaume Jan

    Éditeurs : Paulsen

    Synopsis :Automne 1973. Le Japonais Takayoshi Kano s'enfonce dans la forêt congolaise, à la recherche de bonobos. Il y retournera chaque année et deviendra un éminent spécialiste de ces grands singes menacés de disparition. Parti en funambule sur les traces de ce héros énigmatique, Guillaume Jan en rapporte un récit ébouriffant, qui explore les liens entre le Japon et le Zaïre des années 1970, entre les origines de l'humanité et un village isolé de l'actuelle République démocratique du Congo.
    Une aventure peu commune, un voyage sur les traces des derniers bonobos et d'un homme qui leur a voué une grande partie de sa vie, du Congo au Japon.

    " Je voulais un prétexte pour m'aventurer loin dans la jungle, le plus loin possible sous cette canopée qui grouille de vie et d'histoires, et qui m'aimante depuis des années : la destinée inouïe de Takayoshi Kano me fournissait l'occasion de m'y enfourner tout entier. Seulement, à l'arrière de la moto, je me demande maintenant si mon projet n'est pas présomptueux. "

    Livre - Samouraïs dans la brousse

    Mon avis :

    Merci à Babelio et aux Éditions Paulsen pour ce livre numéroté.

    Guillaume Jan part donc sur les traces du primatologue Takayoshi Kano dans l’actuel Rep. Dem du Congo. Il nous emmène dans un double voyage. Tout d’abord à la découverte de ce scientifique japonais méconnu du grand public, mais père de l’étude des bonobos dans leurs milieux naturels. Puis le sien, au cœur d’un pays ravagé par la pauvreté et la corruption et où le pays est laissé à l’abandon. J’ai beaucoup aimé ce livre, car j’adore les voyages aux cœurs des territoires forestiers. Même si je suis plus habituée à l’Amazonie qu’à la forêt congolaise. On y retrouve toute la débrouille et la diversité d’une population abandonnée. Sûr que pour un Occidental, c’est un choc. On peut aussi comparer le pays à deux époques, les années 70 avec Kano et maintenant avec Jan.  

    J’ai quand même un petit regret, car au final on en apprend que peu sur le très discret Kano, mais je suppose que cela est dû au personnage.

    J’ai appris beaucoup dans ce livre, une belle aventure humaine et scientifique !

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :