• J’ai réussi le camp nano ! Mon objectif n’était pas très élevé puisque fixé à 10 000 mots, mais je suis contente d’en être venu à bout.

    Le texte est loin d’être fini puisque je voudrais le présenter à un AT des éditions Gloriana, mais il me manque encore beaucoup de mots (minimum 40 000 mots pour l’AT). De plus je ne suis qu’au début de mon histoire et beaucoup de choses doivent encore se dérouler !

    Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup ce début et que j’ai le temps de le finir pour l’AT ou pas, cela ma fera un nouveau manuscrit dans la poche.

    Bon courage à tous les autres nanoteurs et nanoteuse ! Ils vous restent encore un peu de temps pour fini !

     

    Camp nano avril 2016 : win !


    votre commentaire
  • Titre : Latin for bird lovers

    Auteurs : Roger Lederer et Carol Burr

    Éditeurs : Timber Press

    Synopsis : You can learn a lot about a bird from its scientific name. The descriptive terms that make up these names can identify species by color, size, or distribution, and may illuminate a hidden history or quality. Latin for Bird Lovers uncovers the secrets behind more than 3,000 scientific names. It also delves into bird behavior ­and reveals the fascinating discoveries of ornithologists: one debunked the myth that robins sing because they are happy, while another found that birdsong is regionally distinctive

     

    Livre - Latin for bird lovers

     

    Mon avis :

    Un livre magnifique qui mérite d’être dans la bibliothèque des ornithologues (anglophones surtout, mais pas que…).

    Le livre est donne la définition de tous les noms latins utilisés pour désigner les oiseaux. Bon c’est une sorte de dictionnaires, mais il est entre coupé de biographies d’ornithologues célèbres, dont un certain... James Bond, d’explication sur les adaptations morphologiques des oiseaux, etc. De plus il est richement illustré de dessins d’oiseaux.

    C’est vraiment un beau travail et une belle édition, et on ne peut qu’espérer qu’un éditeur français se penche dessus pour l’adapter de la langue de Shakespeare à celle de Molière.

    Livre - Latin for bird lovers

     

     


    votre commentaire
  • Titre : Trois marins pour un pôle

    Auteur : Paul Tréguer

    Éditeurs : Éditions Quae

    Synopsis :
    1910 : planter le premier le pavillon national au pôle Sud est l'ambition de la Norvège, de la Grande-Bretagne et du Japon. Roald Amundsen, Robert Falcon Scott et Nobu Shirase se lancent dans l'aventure et mettent sur pied des expéditions fameuses, mais tous ne sont pas revenus vivants. La mer de Ross fut le passage obligé pour atteindre le pôle Sud. Pour y aller il fallait donc être marin et franchir les quarantièmes rugissants, les cinquantièmes hurlants et les soixantièmes mugissants. Ce sont les odyssées de ces trois hommes, de leurs équipages, et de leurs navires qui sont ici contées. Réussites et échecs de leurs campagnes sont revisités avec les moyens modernes de la connaissance. Dans le contexte de l’Année Polaire Internationale 2007-2009, nous n’aurions garde d’oublier l’immensité des exploits de ces hommes, eu égard aux rudimentaires moyens dont ils disposaient pour affronter tempêtes, icebergs et glaces antarctiques.

    Livre - Trois marins pour un pôle

    Mon avis :

    Un livre qui m’a fait du bien. Aller au pôle Sud (du moins en Antarctique) c’est aussi mon rêve. Donc, relire ou découvrir les hommes qui l’ont atteins en premier, c’est toujours un plaisir. Si pour moi c’est un rêve, pour ses trois explorateurs, ça a parfois tourné au cauchemar.
    Sur les trois explorations, je connaissais bien sûr celle d’Amundsen et Scott, et j’ai été ravi de découvrir celle de Nobu Shirase.

    J’ai été aussi enchanté de découvrir celle de l’auteur, dans des conditions beaucoup plus agréables et sécurisées.

    C’est un très beau livre, avec de belles images et illustrations, des annexes et un glossaire. Du très beau travail qui permet à tout novice de ne pas s’y perdre.

    Et je rassure l’auteur, l’amour du pôle Sud est là et il n’attend que son heure .

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Ce weekend, le blog "au coeur de mes lectures et rêveries" organisait un marathon de lecture en l'honneur du printemps. Il finit ce soir à minuit mais je sais déjà que mon bilan sera celui là :

    - Trois marin pour un pôle de Paul Tréguer (+ Challenge SSF)

    -Les loups de Kharkov d'Alexis Lorens

    -Latin for bird lovers de Roger lederer et Carol Burr (+ challenge SSF)

    -Le dernier apprenti sorcier : les rivières de Londres de Ben Aaronovitch (en cours).

    Marathon lecture de printemps : bilan


    votre commentaire
  • Mon amie Arieste du blog Au cœur de mes Lectures et de mes rêveries, organise un marathon de lecture pour ce weekend !

    Le thème sera la Nature ! Départ du marathon a 19h ce soir. Toutes les infos ici

    Pour ma part, je compte lire

    -Trois marins pour un pôle de Paul Tréguer

    -Les loups de Kharkov

    Après on verra !

    De plus je me lance dans le camp nano avec pour objectif 10 000 mots !

    Bref de quoi bien m'occuper !

     


    2 commentaires
  • Titre : L'humanité disparaîtra bon débarras !

    Auteur : Yves Paccalet

    Editions : J'ai lu

    Synopsis : L'espèce humaine provoque des bouleversements irréversibles de son environnement.
    Notre avenir est aussi bouché que celui des dinosaures ! Peut-on encore espérer que l'Homo sapiens acquière enfin la sagesse dont il se rengorge, alors que toutes les grandes questions (pollutions, saccages des terres et des mers, climats, nouveaux virus. ) sont négligées ou méprisées ? D'où vient cette folie suicidaire ? De ce que l'homme est un grand singe égoïste. Il obéit à trois pulsions : sexuelle, territoriale et hiérarchique.
    Sa soif de domination le pousse à tous les crimes, y compris contre lui-même. Guerre nucléaire, climats en folie, empoisonnement de l'air et de l'eau, nouvelles maladies. Tout cela sera très drôle. Et après ? Rien. La vie créera de nouvelles espèces jusqu'à ce que le Soleil brûle définitivement la planète, dans environ un milliard d'années.

    Livre - L'humanité disparaîtra bon débarras !

     

    Mon avis

    Oui l’humanité disparaitra, et alors vraiment bon débarras ! 10 après, ce livre à est pourtant terrible d’actualité, Yves Paccalet aurai pu l’écrire hier qu’on y verrait que du feu.  Le pire ? Ce qu’il dit dans cet essai, à l’âge de 60 ans, moi à peine 30 ans, je fais le même constat.

    Nous ne sommes bons qu’à détruire et persécuter les autres et la planète. Pourtant on essai de faire que la pilule pas mieux, en militant dans des groupes qui « veulent » améliorer les choses. Mais  c’est le combat d’une minorité contre la majorité qui a tort.  Et comme le dit l’adage totalement déformé de Darwin : c’est la loi du plus fort. Et cette déformation fausse règne en maître… Les puissants se contrefoutent de la planète du moment qu’ils s’en foutent plein les poches. Les humains peuvent se faire massacrer à la pelle, surtout restée vous faire tuer chez vous ! Détournons les yeux. Il suffit de voir les terribles actualités : Ebola, la « crise » des migrants, février le plus chaud depuis les relevés météorologiques, tigres plus nombreux en captivité que dans la nature…

    Et malgré la « prise de conscience » écologique, rien ne change ? Parce qu’il n’y a PAS de prise de conscience. L’éducation semble bien dérisoire quand d’un côté on dit aux enfants qu’il faut préserver la planète quand de l’autre côté eux et leurs parents changent de smartphone tous les 2 ans.  On met les verres dans la poubelle verte et on coupe l’eau du robinet quand on se brosse les dents, hop j’ai bonne conscience, mais rien ne change. On produit toujours plus de déchets et les guerres de l’eau existent toujours et vont s’aggraver.

    Vous, moi, on participe tous à notre lente agonie. Pourvu qu’elle soit rapide.

    Livre - L'humanité disparaîtra bon débarras !


    votre commentaire
  • Les deux volumes composant l'anthologie  Vampires des Origines ont reçu le prix Masterton

    http://masterton.noosfere.org/index.php/laureats/

    C'est un plaisir de faire parti des autrices qui ont apporté leur touche à cette anthologie. Merci à tous les autres auteurs et autrices d'avoir rendu cette anthologie possible.

    Retrouvez Lignage dans le volume 2  : papier et numérique

    Et le volume 1 c'est par ici : papier et numérique

    Pour rappel : Mary Wollstonecraft avait été pré-séléctionné il y a deux ans je crois ;)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique