• Titre : Neska du clan du lierre : Le marché des coccinelles

    Autrice : Louise Joor

    Éditions : Delcourt

    Synopsis : Le clan du Lierre doit sa prospérité aux escargots avec lesquels il cohabite grâce à l'action des Appeleurs. Mais la disparition dramatique de la dernière Appeleuse du clan, avant qu'elle ait pu transmettre son savoir à sa fille Neska, met la survie de la communauté en péril...

    BD - Neska du cland du lierre : Le marché des coccinelles

     

    Mon avis :

    Une BD fort sympathique dans l’univers des « petits peuples » auprès des insectes. J’ai trouvé l’univers plein de poésie et j’ai apprécié la diversité des différents clans. J’aime beaucoup le dessin et le détail des insectes. Neska est le dernier espoir de son clan, car sans elle sa survie est compromise. Neska est une tête brulée, mais très motivée et entreprenante, quitte à aller, à première vu, à l’encontre du bien-être de son clan. Mais elle dépasse vite les préjugés et apprends vite. Je suis curieuse de découvrir la suite.

    BD - Neska du cland du lierre : Le marché des coccinelles


    votre commentaire
  • Titre: Red Dragon, tome 1

    Auteur : Masahiro Ikeno

    Éditions : Glénat

    Synopsis : La dynastie Qin a fondé le premier Empire en Chine, mais cette dictature laisse le peuple dans la misère… Liu Bang et Lu Wan, deux amis d'enfance issus de la classe populaire, décident d'allier leurs forces pour organiser une rébellion et prendre le pouvoir, l'un par sa force et l'autre par son intelligence. Ce sera le début d'une belle aventure pour nos deux jeunes héros !

    Manga - Red Dragon

     

    Mon avis :

    Un manga qui ne m’a pas convaincu. J’ai été attiré par la période à laquelle ce déroule l’histoire, car je ne la connais pas. Mais, hélas, avoir un « bon contexte » ne suffit pas. Le début est très long à démarrer, malgré le tas de baston pour « combler » le vide. Je trouve le dessin un peu superficiel parfois, notamment pour les « méchants » qui ont l’air d’être bâclé. Les personnages sont superficiels et je les trouve trop caricaturaux. Je sais que c’est un shonen, mais un peu de subtilité ne dessert pas un personnage. Et je ne parle même pas des personnages féminins, là pour les yeux des lecteurs et qui n’ont aucune consistance malgré les rôles stratégiques de certaines.

    Peut-être suis-je déjà trop vieille pour lire ce manga.

    Bref, une déception malgré un cadre historique qui s’avérait intéressant.         


    votre commentaire
  • Titre : Marie et Bronia : le pacte des soeurs

    Autrice : Natacha Henry

    Editions : Albin Michel

    Synopsis : Varsovie, fin du XIXe siècle, Marie et Bronia, deux soeurs vivant dans une Pologne asservie par la Russie, n'ont qu'une obsession: Aller à l'université. Marie rêve de devenir chimiste, et Bronia, médecin.
    Malheureusement, l'occupant russe interdit aux femmes de faire des études. C'est compter sans l'esprit de rébellion des deux jeunes filles. Un soir d'automne, à la lueur d'une lampe à pétrole, les deux soeurs décident de sceller un pacte incroyable, qui les mènera jusqu'aux portes de la Sorbonne, à Paris...

     

    Roman - Marie et Bronia : le pacte des soeurs

     

    Mon avis :

    Un roman jeunesse que j’ai adoré ! Voilà le genre de roman que je voudrais voir plus souvent. Le livre retrace les jeunes années de Marie, pas encore Curie, et de sa sœur ainée Bronia. Loin d’être aussi célèbre que sa cadette, Bronia n’en reste pas moins une femme très brillante et qui devrait être aussi bien plus connu puisqu’elle fut la première à débarquer à Paris, devenir médecin avant de faire revenir la jeune Marie, lui ouvrant grand les portes du destin qu’on lui connait. Parce que sans Bronia…. Pas de Marie Curie ! Parce que c’est la belle sororité qui a uni les deux femmes toutes leurs vies qui les a conduites, toutes les deux, à accomplir de grande chose. C’est un point que j’ai beaucoup aimé, cette mise en avant de cette entre-aide sororale. Elles ont eu toutes deux la chance d’avoir grandi dans une famille qui accordait autant d’importance à l’éducation des filles que des garçons, d’ailleurs le frère et la sœur restants de la famille ne seront pas en reste. Pour autant, c’est la complicité et le travail laborieux des deux sœurs qui leur permettra de devenir ce qu’elles sont.

    Le deuxième point que j’ai aimé, ce que ce roman permet de sortir « la science » de son carcan. Car souvent les biographies de scientifiques n’attirent pas grand monde hormis les scientifiques eux-mêmes et quelques curieux/euses. Donc merci à Natacha Henry d’avoir rendu accessible Marie Curie au jeune public !

    Un roman vraiment super, qui bien que romancé retrace de façon assez véridique le parcours des deux sœurs. Entre apprentissages, sacrifice, peine de cœur et (presque) renonciation, on retrouve toute cette détermination, ce caractère fort de l’une comme de l’autre, qui en font des modèles féministes de réussite.

    Le seul point négatif pour moi est la couverture. Elle n’est pas moche, mais clairement elle ne correspond pas au roman et est, selon moi, juste là pour attirer l’amatrice de romance (bien que le livre n’en soit pas). Bref, une couverture pour faire oublier le « sérieux » du sujet… dommage.

    Un livre qu’il faut faire découvrir et partager à TOUTES les jeunes lectrices et TOUS les jeunes lecteurs !

     

    Roman - Marie et Bronia : le pacte des soeurs

    Roman - Marie et Bronia : le pacte des soeurs

     


    votre commentaire
  • Titre : Zorglub : la fille du Z, tome 1

    Auteur : José Luis Munuera

    Éditions : Dupuis

    Synopsis : Zandra, 16 ans, sort d'une séance de cinéma avec son petit ami, André, lorsque des zorgbots leur tombent dessus et l'enlève... pour la ramener de force chez son père, Zorglub. La conversation qui s'ensuit ne plaît guère à la jeune fille et ne tarde pas à s'envenimer. Jusqu'à ce que, en colère et par erreur, Zorglub déclenche un rayon laser qui transforme une ville entière en île. Alors que le génial inventeur tente de se faire pardonner auprès de son enfant et que le malheureux André échappe tant bien que mal aux robots tueurs pour retrouver Zandra, un politicien vexé de s'être vu refuser la vente d'un rayon "séparatiste" attaque la base avec des soldats armés. Et pour ne rien arranger, Zandra découvre la vérité sur ses origines, une vérité qu'elle aurait préféré ne pas avoir à entendre. Rien ne va plus au pays du Z !

     

    BD - Zorglub, tome 1 : la fille du Z

     

    Mon avis :

    J’ai ri… Mais j’ai ri…

    Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant ri en lisant une BD (ou un comics ou un manga). Vraiment, un très bon album qui réjouira autant les filles que les garçons. L’auteur a vraiment bien travaillé son sujet, sur un sujet certes simple à première vu, mais très bien fait. Il y a de l’humour, des gags, des blagues… Et puis Zorglub en petit papa bien trop paternaliste, ça n’a pas de prix ! Zandra est vraiment un personnage bien construit, jeune demoiselle qui n’a pas sa langue dans sa poche (au sens propre et figuré je dirais), pleine de bonne volonté et bien décidé à ne pas se faire marcher sur les pieds par l’égo démesuré de son père. On louera l’apport de diversité au travers d’André, le petit ami de Zandra, entrainé malgré lui dans la galère Zorglub.

    On notera aussi la critique de l’auteur sur les « spin-off » et autres suites de film via Zandra qui ronchonne en sortant de son film au début de la BD… mais qui a adoré et en redemande. Tout le paradoxe du public et des dans des grandes sagas.

    Si je voulais donner un mauvais point, je pointerais le design de Zandra un peu trop « sexy » avec ces vêtements moulants pour bien profiter de ces charmes… Oui je sais, je suis une infâme féministe, etc.…

    Malgré tout, elle m’a bien plu cette petite Zandra et je conseille à tout le monde de s’y frotter…. Tout en se méfiant du Z…


    votre commentaire
  • Titre : Comme convenu, tome 1

    Autrice : Laurel

    Edition : Auto-édition

    Synopsis : L'histoire en BD d'une start-up de jeux vidéo en Californie

    BD - Comme convenu, tome 1

     

    Mon avis :

    La BD est entièrement disponible en numérique ici : Comme convenu

    Une BD qui a eu beaucoup de succès et qui le mérite amplement. Je n’ai découvert cette BD qu’après le 1er crowfunding et j’ai donc commandé les deux tomes lors de celui destiné à la publication du 2e. Cette BD parlera à beaucoup, car elle aborde des thèmes qui nous touchent tous. En premier lieu, la réalisation d’un projet professionnel rêvé. Puisqu’ici, Laurel et son compagnon réalisent leur rêve en montant une petite boite de jeu vidéo. À n’en pas douté, cela fait échos a des biens des inspirants dessinateurs/trices ou programmeurs/euses. En suite, car elle traite de toutes les difficultés possibles et imaginables, en particulier la naïveté des « jeunes » dans le métier (quel qu’il soit d’ailleurs), et j’espère que cette BD permettra à bien des jeunes d’éviter certains pièges, surtout lorsque l’on travaille dans son métier-passion. En effet, on peut vite se laisser submerger et oublier « de vivre », car son travail est sa passion. Cette BD m’a aussi beaucoup parlé, car elle reflète la vie d’expatriée. Certes, j’étais beaucoup moins loin et avec plus de facilité de rentrer, mais le syndrome de l’expatrier est le même. Encore une fois, malgré le fait que l’on vive sa passion, la distance de la famille et de la terre natale sont des éléments loin (si j’ose dire) d’être facile à gérer.

    Entre déboires professionnels et expatriation, ce premier volume criant de vérité est une vraie petite pépite. Je le recommande à tous, car sa lecture pourra vraiment être utile si on se lance dans une aventure professionnelle (dans le JV ou tout autre !) et que l’on veut que tout ce passe pour le mieux.


    votre commentaire
  • Le blog Arcanes Ouvertes (re)lance son challenge Voix d'autrices en 2018. Je decouvre ce Challenge et je suis tres hureuse de vous le faire decouvrir ! Et bien sur je participe .

    C’est parti pour 50 catégories, soit 50 livres de 50 autrices à découvrir !

    .

     

     


    votre commentaire
  • Un défi assez simple, 12 mois dans l’année, 12 livres d’un genre ou d’une littérature particulière à lire ! Aucune contrainte sur l’ordre, la taille et les sous-genres. Vous pouvez très bien lire une romance pour la littérature anglaise ou de la poésie anglaise, ou un roman épistolaire (comme Dracula par exemple)… ou de la SF américaine ou anglaise pour la SF. Attention, un livre ne compte que pour une catégorie ! Romans, nouvelles et poésies bienvenues !

     

    Defi : 12 mois 12 livres

    1 — SF

    2 – Littérature française

    3 — Fantastique

    4 — Fantasy

    5 – Littérature anglaise

    6 — Polar

    7 – Littérature tchèque

    8 – Littérature allemande

    9 – Littérature espagnole

    10 – Littérature Ruse

    11 — Theatre

    12 – Aventure

     

    Defi : 12 mois 12 livres

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique