• La légende du grand judo est un film d'Akira Kurosawa avec Yoshio Kosugi, Ruynosuke Tsukigata et  Akitake Kono

    Synopsis :

    En 1882, Sanshiro Sugata débarque dans un port japonais pour apprendre le jiu-jitsu auprès du maître Momma. Mais c'est finalement le judo, par l'intermédiaire d'un autre grand maître, qu'il choisira. Entre les deux écoles, l'affrontement sera sévère.

    Mon avis :

    Je tiens déjà à préciser que le film que j’ai vu n’est pas la version diffusée en 1943… puisque la Toho a perdu une partie de la pellicule !

    Pas facile de faire une chronique sur un film pareil. Mais putain, que ce film est d’une grande qualité ! Alors oui l’image fait vieille, mais sans décorner pour un film de 1943 la photographie est sublime. Chaque plan, chaque séquence sont une image d’Épinal. Et d’un réalisme qu’on se croirait dans un documentaire ! Bref c’est beau.

    Je pense que le film à un côté historique, que je ne peux pas juger n’ayant aucune connaissance dans l’histoire des arts martiaux. Mais sans ça, l’histoire est facile à suivre. C’est ce genre de film qui mine de rien, est initiatique et donne une grande leçon de vie. J’ai beaucoup aimé la scène de la marre.  La narration est lente, mais tellement agréable.

    Un film à voir pour ceux qui aiment le vieux cinéma, le cinéma japonais, le cinéma d’art martiaux … Le public lambda n’y trouvera surement pas son compte.

     

     

    Cinama : La légende du grand judo (Retrospective Kurosawa 1)


    votre commentaire
  • Et un autre challenge cinéma !

    Non il ne vous faudra pas encore regarder STAR WARS pour les 150000ème fois (non vous ne l'avais pas eu autant de fois ??).

     

    Plus d'informations ici : Challenge para star wars

     

    Challange- Para Star Wars


    votre commentaire
  • Twixt est un film de Francis Ford Coppola sortie en 2012 avec Val Kilmer et Elle Fanning.

    Synopsis :
    Un écrivain sur le déclin arrive dans une petite bourgade des Etats-Unis pour y promouvoir son dernier roman de sorcellerie. Il se fait entraîner par le shérif dans une mystérieuse histoire de meurtre dont la victime est une jeune fille du coin. Le soir même, il rencontre, en rêve, l’énigmatique fantôme d’une adolescente prénommée V. Il soupçonne un rapport entre V et le meurtre commis en ville, mais il décèle également dans cette histoire un passionnant sujet de roman qui s’offre à lui. Pour démêler cette énigme, il va devoir aller fouiller les méandres de son subconscient et découvrir que la clé du mystère est intimement liée à son histoire personnelle.

     

    Mon avis:    

    Francis Ford Coppola, ça fait plusieurs années (et films) qu’il a renoncé à faire du grand Hollywood. Il est retourné à un genre plus personnel et expérimental. C’était le cas dans L’homme sans âge, et c’est aussi le cas avec Twixt. Sans rentrer dans un schéma confus comme dans l’homme sans âge, Coppola nous offre une jolie histoire teintée de vampires, fantômes et Edgar Allan Poe.

    J’ai beaucoup aimé le réalisme du film qui s’alterne avec les rêves de Hall (Val Kilmer). Le noir et blanc teinté de couleur unique (surtout du rouge, mais aussi du jaune) est vraiment très beau. Il y a dans ce film deux trames qui vont se chevaucher. La quête de l’auteur « de seconde zone » Hall, qui cherche une nouvelle inspiration pour régler ses soucis financiers et une rédemption pour la mort de sa fille dont il se sent responsable. Et la deuxième quête est celle de la vérité sur la mort de V, enfant vampire et mystérieuse qui apparait dans les songes de l’auteur, le tout guider par un Edgar Allan Poe.

    Le tout dans un petit bled rempli de superstitions  et surtout d’une rupture générationnelle avec des vieux « biens rangés  et cul béni » dans le village et les jeunes « sataniques » de l’autre côté du lac. Mais finalement les cartes se brouillent. Pour un dénouement tout à fait intéressant puisqu’on baigne tout au long du film entre réalité et fantastique.

    Les acteurs sont bons et le mystère plane tout le long du film. L’action est assez lente, loin de l’agitation des blockbusters mais le film passe comme une lettre à la poste.

     

    Cinéma : Twixt


    votre commentaire
  • Voilà un challenge qui ne pouvait que toucher ma fibre cinéphile !

    Le principe est simple : un film par semaine ! Donc 52 films pour 2016.

    Parfait pour moi qui avait l'intention de me faire une rétrospective Kurosawa et Bergman !

     

    Vous trouverez toutes les informations ici : Benji's cinéphile

     

    Challenge : Le film de la semaine


    votre commentaire
  • Pour finir cette fin d'année, je vous propose de faire le plein d'émission Star Wars (au cas où vous en auriez pas assez bouffé)

    Tout d'abord, une série de 4 podcasts de France Culture sur Star Wars et la philosophie

     

    Et enfin une conférence sur Georges Lucas très intéressante, surtout si vous avez vu le 7e film, car cette conferénce a eu lieu avant la sortie du 7e volet.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique