• Voila les films que j'ai vu mais pas eu le temps de chroniqué pour le film de la semaine

    • -Ruroni Kenshin : Legend ends
    • -L'arme fatal
    • -Red
    • -Barbe rousse
    • -La belle et la bête
    • -Epic
    • -Goyokin
    • -Rogue One
    • -L'empire contre attaque
    • -Le réveil de la force
    • -Vaiana
    • -la rivière fuefuki

     

    Victoire ! j'ai mes 52 films ! Ils ne sont pas tous chroniqués (manque de temps) et surement que j'en oubli et que donc j'en ai vu plus que ça, mais le défi est relevé !


    votre commentaire
  • Je suis grave à la ramasse sur mes chroniques de films. Et parce ce que je croule pas sous le temps libre pour tous les chroniquer, je vais juste faire la liste de mes derniers visionnages pour les compter dans le challenge.

    • Labyrinth : j'adore ce film
    • LadyHawke : un grand classique de la fantasy avec sa bande original très rock !
    • Expendeble : bourrin et macho, mais rigolo
    • Expendeble 2 : pareil
    • Black book : super film
    • Rashomon : Akira a encore frappé
    • Entre le ciel et l'enfer : Akira bis
    • Ruroni Kenshin : Kyoto Inferno

    Je reviendrais surement sur les films de Kurosawa plus tard

    Cinéma : le film de la semaine : rattrapage !

     


    votre commentaire
  • Titre : Les 3 mousquetaires

    Saison : 1 (12 épisodes)

    Année : 2014

    Synopsis :
    Ce drama raconte les aventures d'un jeune garçon impétueux, Park Dal Hyang (D'Artagnan), venu sur la capitale pour préparer son examen militaire.
    Il se liera d'amitié avec Heo Seung Po (Porthos) et Ahn Min Seo (Aramis), tous deux guerriers du Prince héritier So Hyun (Athos).
    Ces quatre hommes vont s'opposer à Kim Ja Jeom et à ses agents, dont No Soo et la belle et mystérieuse Jo Mi Ryung (Milady), pour sauver l'honneur de la reine Yoon Seo.

     

    Mon avis :

    Désolée, je n'ai pas trouvé de bande annonce ou de court extrait à mettre. Et je tiens d'abord à remercie Roxanne pour m'avoir filé cette série.

    J'étais assez curieuse de découvrir cette version non européenne ru roman de Dumas. Soyons clair, il s'agit ici d'une adaptation très libre et surement selon des critères d'appréciations coréens, mais globalement le gros de l'affaire et là. Au début j'ai eu un peu de mal, il faut se familiariser un peu avec un univers tout nouveau et peu habituel pour le spectateur européen abreuvé de séries américaines. Mais rapidement on prend le plis et la série devient vite addictive. On prend plaisir à suivre les péripéties des personnages et on s'attache vite à eux. Je me suis beaucoup amusée en la regardant. La série est aussi d'une très bonne qualité, les costumes, les décors etc sont vraiment super, ainsi que les combats qui m'ont bien tenus en haleine.

    Je suis assez déçu qu'il n'y ai pas de saison 2 ! La fin de la première saison laissait présager du lourd pour la suite !

     


    votre commentaire
  • Bon, le dernier film de Maitre Kurosawa que j'ai chroniqué était Dersu Uzala. Entre temps j'en ai regardé pas mal d'autres. Je ne vais pas pouvoir tous les chroniquer mais je vais vous les faire découvrir et mettre un petit mot pour  chacun.

     

    -Les sept samourais : Au Moyen-Age, la tranquillité d'un petit village japonais est troublée par les attaques répétées d'une bande de pillards. Sept samouraïs sans maître acceptent de défendre les paysans impuissants.

    Mon avis : surement le plus connus des films de Kurosawa. Personnellement j'ai adoré. La misère des paysans impuissants, les samourais courageux et plein de bonne volonté, un "tocard" génial... Bref, une magnifique histoire avec une fin émouvante et peu habituelle pour ma génération.

     

    -L'ange ivre :Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une affection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui. Le chassé-croisé des deux hommes que tout oppose trouvera une issue tragique dans les milieux violents de la pègre japonaise.

    Mon avis : Peut être parce que j'aime les personnages paumés et qui malgré tout son des héros, mais j'ai adiré ce film. Le médecin alcoolique travaillant dans une espèce de bidonville plein de truand et de misère qui malgré d'être un peu au fond du trou, passe son temps a relevé les gens. La fin est belle et pleine d'espoir. De plus, il y a de nombreux message assez féministes.

     

    -Le château de l'araignée : Dans le Japon féodal, alors que les guerres civiles font rage, les généraux Washizu et Miki rentrent victorieux chez leur seigneur Tsuzuki. Ils traversent une mystérieuse forêt où ils rencontrent un esprit qui leur annonce leur destinée : Washizu deviendra seigneur du château de l’Araignée, mais ce sera le fils de Miki qui lui succèdera. Troublé par cette prophétie, Washizu se confie à sa femme, Asaji. Celle-ci lui conseille alors de forcer le destin en assassinant Tsuzuki…

    Mon avis : Quelle fin ! Il faut voir ce film pour en apprécier pleinement cette fin épique et grandiose ! Superbe!

     

    -Dodes'ka-den : Dans un quartier perdu, en marge de la civilisation, se trouve un bidonville où survivent tant bien que mal des hommes et des femmes durement éprouvés par l’existence, et dont la vie continue tant bien
    que mal, rythmée par les onomatopées du tram invisible conduit par le jeune Rokuchan…

    Mon avis : il est toujours dur de juger un film expérimental ... Mais Kurosawa explore ici (encore une fois) la misère social. Et dire qu'on dit souvent qu'il n'est qu'un réalisateur de film de sabre et pas un réalisateur contemporain .. Que d'ignorance !

     

    -Rêve : Huit rêves: "Soleil sous la pluie", "le Verger aux pechers", "la Tempete de neige", "le Tunnel", "les Corbeaux", "le Mont Fuji en rouge", "les Demons gemissants", "le Village des moulins a eau": "Quand il reve, l'homme est un genie. Il est audacieux et intrepide comme un genie. Voila ce a quoi je me suis attache au moment de filmer ces huit reves. Pour faire un film de ce scenario, il etait indispensable de s'exprimer avec audace et sans peur... comme dans un reve."

     

    Mon avis : 8 rêves qui reflètent des peurs, angoisses japonaises. Beaucoup porte à réflexion et sont tous magnifiquement réalisés. Pour certains d'entre eux, ils sont terriblement d'actualité !

     

    -Ran : Dans le Japon du XVIe siècle, le seigneur Hidetora Ichimonji décide de se retirer et de partager son domaine entre ses trois fils, Taro, Jiro et Saburo. Mais la répartition de cet héritage va déchirer la famille.

    Mon avis : Entre lutte de pouvoir et folie, j'avoue que pour la première fois, j'ai un peu moins accroché que pour tous les autres films. Je note par contre la présence de personnages féminins plus actifs et important que dans les autres films. J'ai aussi adoré le fou .. mais lequel ?

    Films - Petit condensé d'Akira Kurosawa

     


    votre commentaire
  • C'est avec bien du retard que je fais ce billet sur mes visionnage au AFO !

    J'ai vu donc 4 films et/ou documentaires :

    -La glace et le ciel de Luc Jacquet, film superbe que je vous recommande chaudement (blague pourrie). J'ai adoré cette aventure humaine et scientifique.

    -Dawn of Humanity de Graham Townsley. Si vous suivez un peu les actualités scientifiques, vous savez que des ossements d'une nouvelle espèce d’hominidé ont été découvert en Afrique du Sud. Ce film retrace cette découverte. J'ai aimé voir tout le processus de recherche puisque toute l'opération a été filmé et mise en scène par le découvreur, mais je me garderai bien de donner un avis sur le contenue scientifique de cette découverte puisque celle ci est encore sujette à caution et débat.

    Plus d'infos ici:

    http://www.pbs.org/wgbh/nova/evolution/dawn-of-humanity.html

    -Le Réveil de la Force de J.J Abrams : On ne vois JAMAIS assez Star Wars au cinéma ! Et donc je n'ai pas rater ma chance de le re-re-re-re-re etc voir ! Et mon avis est toujours le même : j'adore, malgré les fautes de montages et les raccourcis.

    -Mad Max Fury road de George Miller  : Y'a pas à dire, le film envoie du pâté. Ca fonce, ça explose, ça bastonne dans tous les coins ! On en prends plein la tête... et malgré quelques maladresses, le film arrive à glisser un message subliminale ou non sur la place des femmes dans la société. Et je comprends mieux pourquoi on dit se film féministe... et Max ne sert à rien XD Bref un bon momen

     

    Et parmi ces 4 films, 3 comptent pour le challenge Le film de la semaine 2016 ! Donc hop +3 dans le compteur

    AFO : mon petit bilan


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique