• L'art et la matière nous parle des armures des Daimyos, seigneurs de guerre de gouverneurs japonais. Une exposition se tient au Musée Guimet jusqu'à la mi-mai.

    Bonne écoute !


    votre commentaire
  • En ce dimanche, rien de mieux qu'un petit thé Oolong. Celui là est parfumé au fenouil, à la mélisse, à la menthe poivrée, aux graines de coriandre, à l'anis vert, à la réglisse et à la badiane. Ces trois derniers goûts sont les plus présents.

    Il sera parfait après un bon repas, pour aider à faire passer tout ça !

    Thé - Oolong, digestion et détente

    Vous pouvez vous le procurer dans les épiceries bio. Je ne l'ai pas trouver sur le site internet de Jardin Bio.

    Pin It

    1 commentaire
  • Black Panther est un film de Ryan Coogler avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong'o et tout plein d'autres très bon acteurs et actrices

    Synopsis :Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…

    Mon avis :

    C’est le film du moment. Et à n’en pas douter, il va marquer son temps.

    Soyons clairs, ce n’est pas tant le scénario qui va faire le succès du film. Une double introduction longuette et un scénario sans surpris, bref, de ce côté-là, Black Panther ne brilla pas vraiment.

    Ce qui fait de ce film, une référence, c’est l’aspect politique. Un film avec un casting quasiment entièrement afro-américain et dans un pays fictif d’Afrique. L e film fait la part belle AUX cultures africaines, les inspirations du design venant de différents pays de ce continent. La vraie bonne chose dans ce film, pour moi, ce sont ces personnages féminins. Je crois qu’aucun autre Marvel ne fait un aussi bon ratio de personnages féminins. Okoye, générale guerrière « douce et délicate » (ironie bien sûr) capable d’arrêter un rhinocéros d’un seul regard (et ouais !), Shuri, ingénieure de génie qui permet à T’challa et au Wakanda d’être à la pointe de la technologie et Nakia, espionne et défenseuse des faibles. On pourrait aussi parler de la Reine Ramonda, mais elle reste assez en retrait. Mention spéciale à Andy Serkis, vraiment bien méchant et « enfin » à l’écran (non parce que Gollum et King Kong ce n’est pas « vraiment » lui) et prouve son talent d’acteur autre qu’en motion capture. Martin Freeman peu convainquant selon moi.

    Il y a aussi quelques messages vraiment politiques dans le film, sur la colonisation notamment, mais je les ai trouvés trop dilués pour être vraiment pertinents. Quoi qu’il en soit ce film marquera les esprits et espérons que ce film marque le début d’un cinéma  afro-américain  plus présent… En espérant que le cinéma africain fasse sont entrés dans la cour des grands très bientôt.

    Cinéma - Black Panther

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : In these words, tome 2

     

    Auteurs : Narcissus (Kichiku Neko) et Jun Togai

    Éditions : Taïfu Comics

    Synopsis : Alors que Katsuya se retrouve seul avec Shinohara, son cauchemar devient réalité. Tandis que les abus sexuels se poursuivent, ses souvenirs ressurgissent et plus il pense se rapprocher de la vérité, plus elle lui échappe…

    Manga - In these words, tome 2

    Mon avis :

    Un deuxième tome BIEN PLUS léger que le premier ! D’ailleurs, certains dessins sont humoristiques ! C’est pour dire.

    Une vérité un peu dur à encaisser et on se demande comment la relation entre les personnages va évoluer. Mais pour le moment, c’est un retour en arrière que nous propose ce volume. Et adieux les viols et tortures. On retourne sur des relations amoureuses. On découvre aussi d’autres facettes des personnages, mais toujours avec une petite touche sombre et inquiétante. Si l’intrigue autour du tueur en série n’avance pas vraiment dans ce tome, les auteurs installent un arrière-fond pour comprendre les rêves de Katsuya.  

    Pas grand-chose à dire sur ce second tome qui fait redescendre la pression.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Fruit Basket another

    Autrice: Natsuki Takaya

    Éditions : Delcourt/Tonkam

    Synopsis : Sawa Mitoma manque de confiance en elle. Alors quun professeur la réprime pour son retard, un charmant jeune homme vient à son secours. Cest Mutsuki Sôma, le vice président du conseil des élèves ! Il va immédiatement repérer la fragilité de Sawa et lui tendre un piège en la faisant entrer au conseil des élèves. Fini lanonymat, le repli sur soi, elle est obligée de se révéler !

    Manga - Fruit Basket Another

    Mon avis :

    J’avais adoré la première série de Fruit Basket. C’était frais, un manga qui faisait la part belle à l’amitié et à la gentillesse, qualités qui semblent parfois être devenues des défauts. Ici on retrouve le dessin léger et clair de Natsuki Takaya. Mitoma est une jeune fille, rejetée de tous les côtés, et qui craint le contact avec les autres tellement elle a peur de les embêter et qui rend extrêmement malheureux. Un personnage tellement facile à s’identifier (moi en particulier, le rejet scolaire, je sais ce que c’est). Mais ça, c’était avant d’arriver au lycée et de tomber sur le clan Soma. Et il y en a une flopée. Et c’est là à mon goût le premier « point noir » de ce premier tome : trop de nouveaux personnages ! Une bonne dizaine au total ! Entre les Soma, les camarades de classe et du conseil des élèves, et les professeurs, difficile pour moi de retenir tous ces noms. De plus, on se pose toujours la question des liens de parenté entre eux (du clan Soma entre eux, avec leurs parents de la première série, et même les élèves sont des enfants des anciens élèves du lycée !), bref un peu difficile de s’y retrouver. Mais les personnages restent attachants. Je pourrais aussi reprocher que certains personnages ressemblent trop à ceux de Fruit Basket, notamment Hajime, trop clone de Kyo. Détail non anodin, la malédiction semble levée (elle s’estompait dans la première série) et je me demande si on va retrouver cette touche de fantastique dans cette série.

    Dans tous les cas, j’ai hâte de voir la suite des événements !

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : Isabella Bird, tome 2

    Auteur : Taiga Sassa

    Édition : Ki-oon

    Synopsis : Le Japon du XIXe siècle hors des sentiers battus !

    À la fin du xixe siècle, le Japon s'ouvre au monde et s'occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l'archipel... Le voyage s'annonce long et difficile, mais rien n'arrête la pétillante jeune femme !

    Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu'elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

    Manga - Isabella Bird, tome 2

     

    Mon avis :

    Le voyage d’Isabella continu, ou du moins elle essaie. Car la route qu’elle veut emprunter n’est que très peu décrite et ces recherches pour trouver des informations s’avèrent difficiles. Heureusement, elle peut compter sur O-Haru et Ito. Pour progresser à cheval à travers les montagnes réputées infestées de créatures étranges, une palefrenière va se joindre du groupe. Enjouée et souriante, elle va aider Isabella dans son voyage « terrestre » aussi bien que son voyage mental en l’aidant à se soustraire à son « éducation de lady » qui l’enserre. Les chocs culturels entre l’anglais et la population locale sont toujours attachants. Tout le passage dans les bains est drôle et touchant à la fois. Cela s’accompagne d’une réflexion sur la perte de certaines traditions. On découvre aussi la misère du Japon, loin des grandes villes. Des villages de pouilleux n’ayant jamais vu d’Occidentaux. Ou extrêmement peu, ayant laissé un goût amer à leur passage, notamment aux femmes (pas besoin de vous faire un dessin sur le comportement des « explorateurs »…). Mais Isabella est différente, elle s’intéresse aux populations locales et les aides comme elle le peu. Encore une fois, les différences culturelles se dessinent, mais se partagent et la jeune femme ne fait preuve d’aucun mépris.

    Un tome 2 tout aussi passionnant que le premier.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre : In these words, tome 1

    Auteurs : Narcissus (Kichiku Neko) et Jun Togai

    Editions : Taïfu Comics

    Synopsis : Katsuya Asano, un profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo afin de fournir le profil d'un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années. Grâce à son aide, l'opération est une réussite et Shinohara Keiji est enfin arrêté. Obnubilé par la personne qui est à l'origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille. À peine le jeune profiler vient-il d'accepter qu'il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l'oreille qu'il l'aime. La frontière entre rêve et réalité s'effondre alors brutalement pour lui...

    Manga - In these words, tome 1

    Mon avis :

    Un premier tome qui met vraiment mal à l’aise. En effet, l’ambiance installée y est glauque au possible. On retrouve le côté malsain du Silence des Agneaux lorsque Lecter et Starling discutent. Ici, c’est le Dr Katsuya Asano qui se retrouve en face d’un tueur en série qu’il a aidé à arrêter grâce à son profilage. À ceci près qu’ici une grosse part du malaise vient de l’aspect sexuel et fétichiste du tueur. Entre viol et domination meurtrière, le tueur ne nous épargne rien. Pour le coup, âme sensible s’abstenir.

    On accroche totalement à l’intrigue qui se lit à la vitesse grand V. Tout est vraiment dessiné avec talent et l’encrage très clair sert cette ambiance. Les personnages sont excellents, même si certains sont un peu caricaturaux. On tombe sous le charme facilement.

    C’est tellement bien fait que je n’ai pas vu venir le dénouement de ce premier volume. Un super thriller psychologique dont je vais dévorer la suite.

     

    Manga - In these words, tome 1

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires