• Pour la 3e année consécutive, l'invasion des grenouilles continue !

    Le 1er septembre, j'achète un livre SFFFH francophone - 3e éditions.

    Comme le résume le titre, l'opération du 1er septembre consiste à acheter un livre SFFFH francophone.

    Alors en tant qu'autrice, je vous encourage à découvrir mes propres œuvres. Pour ceux qui ne me connaissent pas voici mes publications :

    -Mary Wollstonecraft à 1.49€ (nouvelle numérique). Profitez en cas la nouvelle ne sera plus disponible à la fin de l'année ;)

    -La légende de Dugong à 0.99€ (nouvelle numérique).

    -Lignage dans Le vampire des origines livres II, 4.99€ en numérique ou 22€ en  papier. Cette anthologie à reçu le Prix Masterton.

     

    En tant que lectrice (et exilée) je vais opter pour du numérique, et sans doute des nouvelles. A priori je prendrais le 4e épisode de Lady Falkena et l'infâme tueur au couteau à beurre .

    Mais je me tâte aussi pour prendre Esprits enchainés ou le chasseur de sorcière.

     

    Et vous, des envies pour cette 3é éditions ?

    Pin It

    votre commentaire
  • Voilà le Bilan de mon Weekend à 1000.

     

    J'ai donc finis les deux livres que je voulais :

    -Le portrait du mal de Graham Masterton (156 pages)

    -Legendes abyssales (anthologie) (100 pages)

     

    Je me suis donc aussi attaqué à :

    -Lady Falkena 3e épisode d'Alizée Villemin (42 pages)

    -Morgane des fées de Florence Cochet (33 pages)

    -The pink tea time club de Cécile Guillot (32 pages)

    -Necromencienne Corinne Guitteaud (27 pages)

    -Histoires pragoises de Rainer Maria Rilke (152 pages)

    -Les soeurs savantes (Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l'histoire) de Natacha Henry (280 pages)

     

    Soit un petit total de 822 pages.

    Je n'ai pas réussi le challenge, mais j'ai passé un excellent weekend à lire tous ces ouvrages.

    Weekend à 1000 Bilan

    Pin It

    2 commentaires
  • Titre : O senseï

    Auteur : Edouard Cour

    Editions : Akiléos

    Synopsis  : Des trois mille mondes, une seule fleur de prunier s'épanouit.

    BD - O senseï

     

    Mon avis :

    Une superbe BD.

    Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que je ne connais rien à l’aïkido. Je n’ai jamais pratiqué d’arts martiaux, quels qu’ils soient. Mais j’aime le Japon, sa philosophie et ses paradoxes.

    Cette magnifique BD nous raconte le parcours de Moriheï Ueshiba, fondateur de l’aïkido. Son parcours pour arriver à fonder cet art marial. C’est un vrai parcours spirituel que l’on suit avec bonheur et sérénité tout au long des pages noires et blanches. Le découpage est dynamique et permet une lecture fluide. Si à la fin il y a pas mal de termes un peu techniques, cela donne l’impression d’être une élève qui écoute le maitre (et c’est le cas en fait) et nous force nous même à nous concentrer et nous poser des questions. Malgré le rythme et le sujet, j’ai trouvé cette BD reposante et apaisante.

    Je ne sais pas trop quoi dire de plus tellement il s’agite un vrai voyage spirituel au fur et à mesure des pages. Une expérience BD à vivre !

    On ne peut que féliciter son auteur et en plus il y a des petites biographies à la fin pour nous faire connaitre les différents protagonistes.

    Un vrai régal ! À lire sans tarder !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Un nouveau weekend 1000 pages se déroule ce weekend. Pour en savoir plus sur ce challenge, je vous renvoie au blog de Lili bouquine . Rapidement, il faut lire 1000 pages de vendredi 19h à dimanche minuit.

     

    Pour ma part, je ne sais pas encore ce que je vais lire. Je vais déjà finir

    -Le portrait du mal de Graham Masterton (environ 150 pages à lire)

    -Légendes abyssales (anthologie) (environ 100 pages).

    Pour les 800 pages restantes, j'aviserai ! J'ai quelques nouvelles que j'aimerai lire et une ou deux biographies.

    Weekend à 1000 pages.

    Rendez vous lundi matin pour le résultat !

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Bon, le dernier film de Maitre Kurosawa que j'ai chroniqué était Dersu Uzala. Entre temps j'en ai regardé pas mal d'autres. Je ne vais pas pouvoir tous les chroniquer mais je vais vous les faire découvrir et mettre un petit mot pour  chacun.

     

    -Les sept samourais : Au Moyen-Age, la tranquillité d'un petit village japonais est troublée par les attaques répétées d'une bande de pillards. Sept samouraïs sans maître acceptent de défendre les paysans impuissants.

    Mon avis : surement le plus connus des films de Kurosawa. Personnellement j'ai adoré. La misère des paysans impuissants, les samourais courageux et plein de bonne volonté, un "tocard" génial... Bref, une magnifique histoire avec une fin émouvante et peu habituelle pour ma génération.

     

    -L'ange ivre :Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une affection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui. Le chassé-croisé des deux hommes que tout oppose trouvera une issue tragique dans les milieux violents de la pègre japonaise.

    Mon avis : Peut être parce que j'aime les personnages paumés et qui malgré tout son des héros, mais j'ai adiré ce film. Le médecin alcoolique travaillant dans une espèce de bidonville plein de truand et de misère qui malgré d'être un peu au fond du trou, passe son temps a relevé les gens. La fin est belle et pleine d'espoir. De plus, il y a de nombreux message assez féministes.

     

    -Le château de l'araignée : Dans le Japon féodal, alors que les guerres civiles font rage, les généraux Washizu et Miki rentrent victorieux chez leur seigneur Tsuzuki. Ils traversent une mystérieuse forêt où ils rencontrent un esprit qui leur annonce leur destinée : Washizu deviendra seigneur du château de l’Araignée, mais ce sera le fils de Miki qui lui succèdera. Troublé par cette prophétie, Washizu se confie à sa femme, Asaji. Celle-ci lui conseille alors de forcer le destin en assassinant Tsuzuki…

    Mon avis : Quelle fin ! Il faut voir ce film pour en apprécier pleinement cette fin épique et grandiose ! Superbe!

     

    -Dodes'ka-den : Dans un quartier perdu, en marge de la civilisation, se trouve un bidonville où survivent tant bien que mal des hommes et des femmes durement éprouvés par l’existence, et dont la vie continue tant bien
    que mal, rythmée par les onomatopées du tram invisible conduit par le jeune Rokuchan…

    Mon avis : il est toujours dur de juger un film expérimental ... Mais Kurosawa explore ici (encore une fois) la misère social. Et dire qu'on dit souvent qu'il n'est qu'un réalisateur de film de sabre et pas un réalisateur contemporain .. Que d'ignorance !

     

    -Rêve : Huit rêves: "Soleil sous la pluie", "le Verger aux pechers", "la Tempete de neige", "le Tunnel", "les Corbeaux", "le Mont Fuji en rouge", "les Demons gemissants", "le Village des moulins a eau": "Quand il reve, l'homme est un genie. Il est audacieux et intrepide comme un genie. Voila ce a quoi je me suis attache au moment de filmer ces huit reves. Pour faire un film de ce scenario, il etait indispensable de s'exprimer avec audace et sans peur... comme dans un reve."

     

    Mon avis : 8 rêves qui reflètent des peurs, angoisses japonaises. Beaucoup porte à réflexion et sont tous magnifiquement réalisés. Pour certains d'entre eux, ils sont terriblement d'actualité !

     

    -Ran : Dans le Japon du XVIe siècle, le seigneur Hidetora Ichimonji décide de se retirer et de partager son domaine entre ses trois fils, Taro, Jiro et Saburo. Mais la répartition de cet héritage va déchirer la famille.

    Mon avis : Entre lutte de pouvoir et folie, j'avoue que pour la première fois, j'ai un peu moins accroché que pour tous les autres films. Je note par contre la présence de personnages féminins plus actifs et important que dans les autres films. J'ai aussi adoré le fou .. mais lequel ?

    Films - Petit condensé d'Akira Kurosawa

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Cette fois ci j'avais envie de faire quelque chose de simple et rapide.

    J'ai donc fais un petit marque page avec une chouette d'après ce modèle : Little owl bookmark

    C'était sympa de le faire ! En espérant que je le perde pas vu ma propension à perdre mes marques pares...

    Crochet - chouette marque page

    Pin It

    votre commentaire
  • Je me suis lancée dans la réalisation d'un chat roux au crochet pour avoir un avatar de mon gros Titi.

    Bon, soyons clair, cela ressemble plus à un renard qu'à un chat ... Mais l'essentiel est que j'ai pris du plaisir à le faire (très rapidement d'ailleurs !).

    J'ai utilisé ce pattern : ChamChall (et n'hésitez pas à visiter ce joli blog).

    Crochet - ChamChall chat !

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires