• Titre : La vie des productrices

    Auteurs : Yonnick Flot et Christine Beauchemin-Flot

    Éditions : Séguier

    Synopsis :

    La création cinématographique a longtemps été réservée aux hommes. Et lorsque les femmes s'y sont aventurées le verbe est à propos on n'accorda guère de crédit à leurs contributions. C'est là tout le projet des auteurs : réparer des injustices, sortir de l'oubli et mettre en pleine lumière ces grandes figures « au féminin » qui méritent d'être réinstallées au générique des génériques.
    D'Alice Guy « premier cinéaste » au monde à Julie Gayet « productrice citoyenne », en passant par les épouses de Maurice Pialat, Micheline et Sylvie, il est plus que temps de raconter leurs difficultés, leur passion et les films de ces grandes professionnelles de la création cinématographique - dont les destins furent parfois plus romanesques que les productions. Ainsi, parmi d'autres, Musidora, « première vamp » de l'écran, Leni Riefenstahl, l'égérie de Hitler, la centenaire Mag Bodard, Christine Gouze-Rénal, belle-soeur de François Mitterrand, Danièle Delorme, Albina du Boisrouvray, Margaret Ménégoz et quelques représentantes de la nouvelle génération de productrices qui perpétuent à leur façon une «certaine idée du cinéma français».

    Livre -  La vie des productrices

    Mon avis 

    Un livre fort intéressant, mais pas forcement « très agréable » à lire. Quand je dis « pas  agréable », c’est que l’ouvrage est un ensemble de biographie, plus ou moins longue ou intéressante. J’ai aussi trouvé que parfois les biographies s’étalent un peu pour décrire des personnalités (souvent masculines) qui entourent les productrices ou qu’on s’occupe un peu trop de leur vie privée.

    Mais globalement, ce livre a le mérite de faire découvrir deux choses : d’abord le monde de la production cinéma, j’aurai aimé plus de détails et d’explication sur ce métier « peu connu » du grand public. Puis bien évidemment que ce monde n’a jamais été exclusivement masculin.

    Ce livre conviendra vraiment à un public de cinéphile s’intéressant un peu à l’histoire de ce média ou à des historiens du cinéma. Pour les autres, j’ai bien peur que ce livre ne soit pas très passionnant.

     


    votre commentaire
  • Titre : Défense des droits des femmes

    Autrice : Mary Wollstonecraft

    Editions : Folio

    Synopsis : «J’espère que, quand on reverra la Constitution, les droits de la femme seront enfin comptés pour quelque chose et respectés comme ils doivent l’être, surtout quand il sera bien prouvé, comme cela ne peut manquer de l’être, que la raison exige que l’on fasse attention à leurs plaintes et réclame hautement justice pour une moitié de l’espèce.»

    Directement inspiré par la pensée des Lumières, un texte puissant et original, par une figure majeure du féminisme anglo-saxon.

    Livre - Défense des droits des femmes

     

    Mon avis :

    L’été sera féministe, c’est moi qui vous le dis ! Et quoi de mieux pour débuter qu’un texte de 1792 ?

    Enfin par des extraits. Folio nous propose des extraits du texte de Mary Wollstoncraft qu’elle rédigea en anglais à peu près en même temps qu’Olympe de Gouges chez nous Français.

    La lecture n’est pas simple, et cela pour plusieurs raisons. Mary est une femme de lettres et elle use avec dextérité de sa langue. Donc un texte dans le style littéraire du 18e, ce n’est pas simple. Ensuite parce que beaucoup de notions sont un peu dépassées (la vertu ou les références à Dieu très présentes). Mais sinon, beaucoup de ses critiques sont toujours valides… Oui oui… hélas.

    Un texte à découvrir pour comprendre conscience que si des choses ont changés, beaucoup reste à faire. Et puis c’est l’une des premières grandes féministes anglaises.

    J’espère réussir à mettre la main sur le texte complet éditer chez Payot un de ces jours ! Et je vous le garantie, vous n'avez pas fini d'entendre parler de Mary Wollstonecraft sur ce blog !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires