• Titre: Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin !

    Autrice : Eliane Viennot

    Edition : Ixe (2014)

    Synopsis :

    Le long effort des grammairiens et des académiciens pour masculiniser le français a suscité de vives résistances chez celles et ceux qui, longtemps, ont parlé et écrit cette langue sans appliquer des règles contraires à sa logique.


    La domination du genre masculin sur le genre féminin initiée au XVIIe siècle ne s’est en effet imposée qu’à la fin du XIXe avec l’instruction obligatoire. Depuis, des générations d’écolières et d’écoliers répètent inlassablement que « le masculin l’emporte sur le féminin », se préparant ainsi à occuper des places différentes et hiérarchisées dans la société.

    Ce livre retrace l’histoire d’une entreprise à la misogynie affirmée ou honteuse, selon les époques. Riche en exemples empruntés aux deux camps, il nous convie à un parcours plein de surprises où l’on en apprend de belles sur la « virilisation » des noms de métier, sur les usages qui prévalaient en matière d’accords, sur l’utilisation des pronoms ou sur les opérations « trans-genre » subies par certains mots.

    Livre - Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin!

     

    Mon avis

    Un grand merci aux Éditions Ixe pour m’avoir proposé des SP. J’ai donc attaqué par le plus petit des deux que j’ai reçu.  Eh bien non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin, même en grammaire.

    Je me suis toujours demandé « comment en est-on arrivé là. » À apprendre très jeune que le féminin doit disparaitre au profit du masculin. Ça coule de source non … Eh bien non. Ce livre apporte des éléments de réponses. Et j’ai ainsi découvert que cela avait été un processus de longue haleine et qui ne se fit pas sans résistance d’hommes et de femmes ! Mais la société (et les grammairiens et académiciens) étant des hommes … Le temps à fait le reste.

    C’est un très bon petit livre, mais comme je suis un peu plus scientifique que littéraire, j’ai un peu buté sur du vocabulaire propre au débat sur la langue. Et comme c’est un domaine que je connais peu, j’ai du faire une ou deux recherches dans le dictionnaire. Mais il reste totalement accessible !

    Et la lutte pour la féminisation (ou le retour de certains mots féminins disparu) continue .

    A mettre entre toutes les mains !

     

     


    votre commentaire
  • Voilà un challenge qui ne pouvait que toucher ma fibre cinéphile !

    Le principe est simple : un film par semaine ! Donc 52 films pour 2016.

    Parfait pour moi qui avait l'intention de me faire une rétrospective Kurosawa et Bergman !

     

    Vous trouverez toutes les informations ici : Benji's cinéphile

     

    Challenge : Le film de la semaine


    votre commentaire
  • Pour finir cette fin d'année, je vous propose de faire le plein d'émission Star Wars (au cas où vous en auriez pas assez bouffé)

    Tout d'abord, une série de 4 podcasts de France Culture sur Star Wars et la philosophie

     

    Et enfin une conférence sur Georges Lucas très intéressante, surtout si vous avez vu le 7e film, car cette conferénce a eu lieu avant la sortie du 7e volet.


    votre commentaire
  • Titre : Le cycle de Mars (La princesse de Mars, les Dieux de Mars, le Guerrier de Mars, Thuvia vierge de Mars et Echecs sur Mars)

    Auteur : Edgar Rice Burroughs

    Editeur : Omnibus

    Synopsis : Projeté mystérieusement sur la planète Mars, John Carter découvre un monde merveilleux mais aussi terrifiant. Fait prisonnier par les terribles hommes verts de Thark, il tombe amoureux d'une belle captive, Dejah Thoris, la princesse d'Hélium. Et ensemble, ils s'évadent, mais... au-delà des murs rôdent des créatures monstrueuses et des dangers inconnus ! L'univers flamboyant de Edgar Rice Burroughs, l'inoubliable créateur de Tarzan.

    Livre - Le cycle de mars (integral 1)

     

    Mon avis:

    Merci à Babelio et Omnibus pour ce livre. Il faut avouer que lire pas loin de 900 pages en 30 jours en période de Nöel sans vacances c’est pas toujours simple. J’avoue qu’il me reste quelques pages.

    J’étais curieuse de découvrir ce cycle et cet auteur, le père de tarzan, surtout après la très mauvaise presse du film inspiré de ces nouvelles (film que je n’ai pas vu encore).

    Il faut un moment pour s’habituer au style de l’auteur et à l’écrire à la première personne, mais dès que cette habituation est faite, on plonge totalement dans l’univers de Mars. J’ai été très surprise de la richesse de l’environnement et des descritpion alors qu’elles sont peu nombreuses. On s’immerge vraiment dans cet univers qui n’a pas vieillit. Les personnages sont très attachants et on aimerai vivre des aventures avec eux.  J’ai été aussi surpris de la présence de nombreux personnages féminins pour des nouvelles écrites à des époques loin de leur laisser de la place, mais Dejah, Sola, Thuvia … sont vraiment sympa et pas si sexiste que cela.

    Ce que je pourrai reprocher à ces différentes nouvelles, c’est un peu la répétitivité des péripéties. Parfois ca traine en longueur et on sait que le personnage ne mourra pas et qu’un énième retournement de situation va le sauver. Quoi qu’il en soit, les aventures sont riches et haletantes !

    Il ne faut pas louper les aventures de John Carter ! Vraiment à lire


    votre commentaire
  • Je suis fière de vous annoncer la publication de ma nouvelle "Lignage" dans le 2e volume de Vampires des Origines chez Lune Écarlate Éditions.

    Vous pouvez vous procurer les versions papier ici :

    -Livre 1

    -Livre 2

    Et les versions numériques ici

    -Livre 1

    -Livre 2

     

    Et bonne surprise, les deux volumes ont été pré-sélectionnés pour le prix Masterton

     

    Bonne lecture !

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires